Résumé de match

FC Saint-Sulpice IIA - FC Turc II

LUNDI 18 MAI 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Score : 3-5

Composition

T: Quentin, Nicolas Z, Arno, Bastien, Nicolas K, Alexandre, Hervé, Romain, Joël, Antoine, Julien B
R: Benjamin, David, Julien S. ????, Pikachu ????

Résumé

Dimanche matin 8h45, les reds avaient rencard à la buvette du FC Saint-Sulpice pour y affronter une équipe de haut de classement, le FC Turc Lausanne II. Malgré beaucoup de blessés dans l’effectif (7 au total), un absent de dernière minute pour cause inconnue et des réveils toujours à l’heure d’hiver, les reds pouvaient tout de même compter sur le soutien de deux joueurs de la 3ème équipe et d’un joueur ou plutôt d’un demi-joueur de la première. Face à un adversaire globalement meilleur techniquement et ayant une réputation impétueuse (cela reste une fausse idée), les consignes du druide Blaise Jotterand étaient limpides « Jouez au foot les gars ». Sur cette base, les reds de Saint-Sulpice n’avaient que deux idées en tête ! La première, celle de remporter les trois points (comme à l’aller) afin de continuer sur une série positive et la seconde, joué au football bien entendu.

Première période :

Les yeux encore plissés, les joues marquées de traces d’oreiller et Morphée qui nous tend ses bras, l’entame de cette rencontre n’est réellement pas un gage de sécurité pour les joueurs de Blaise Jotterand. Débordées, en plein sommeil, les lignes défensives des Serpelious sont dépassées. 5 minutes de jeu et déjà deux réussites pour l’adversaire. Un cauchemar moribond mais tellement logique à la vue de la détermination de l’adversaire accouplée à la non présence du FC Saint-Sulpice sur le terrain.

Après plusieurs interventions décisives de Quentin sur sa ligne et grâce à des loupés monstrueux de l’adversaire dans le dernier geste, le public va enfin vibrer pour une très jolie réussite. « La bosse du genou», Hervé Perret, récupère un ballon à trente mètres du but, lève les yeux au ciel et voit le gardien adverse avancé. Sans se poser de question, le n°5 des reds envoie un missile qui lobe le dernier rempart du FC Turc pour la réduction du score. A ce moment-là de la rencontre, le FC Saint-Sulpice reprend des couleurs dans le jeu et Uli se dit que rien n’est perdu. Du moins…

19ème minute Nicolas Krieg doit quitter ses coéquipiers sur blessure. Sur un coup, la cheville de Nicolas vacille et il sera impossible pour notre ancien capitaine de terminer cette rencontre. Uli lui souhaite un très bon rétablissement !

Les locaux se réveillent enfin. Plus proche de l’adversaire, mieux organisé dans l’axe du terrain, les reds font douter leur adversaire du jour. Alex et Joël récupèrent beaucoup plus de ballons qu’en début d’opposition. Antoine, sur son côté, utilise sa vitesse pour mettre à l’amende son défenseur direct. D’ailleurs, le FC Saint-Sulpice était tout proche de l’égalisation sur une magnifique action construite mais la frappe d’Alex passe par-dessus. Dommage !

Le FC Turc va répondre du tac au tac et enfiler une troisième réussite de la journée. Il faut l’avouer les visiteurs possèdent un atout dans leur rang, celui d’avoir Fisnik Zumberi. Le n°88 distille énormément de ballons à ses coéquipiers tout en imposant sa technique comparable à Zinédine Zidane. Il fait la différence et Uli ne peut qu’apprécier son style de jeu.

Malheureusement, avant la pause, le FC Turc remet le couvert sur une action très certainement entachée d’un hors-jeu. La résultante reste la même, l’arbitre ne bronche pas et les visiteurs mènent à la pause sur le score de 1 à 4. Résultat finalement mérité pour les visiteurs tant ils ont dominé cette première période.

Deuxième période :

Avec moins de rythme dans les transitions, en pensant très certainement cette opposition bouclée et avec 4 changements d’un coup, le FC Turc baisse son niveau et c’est bien les reds qui vont être grand dominateur lors de cette seconde période.

Le FC Saint-Sulpice pousse son adversaire dans ses petits souliers et pratique un football assez plaisant. Passant par les côtés, le danger devient plus pressant devant la cage adverse. Julien, Antoine, Benjamin et Hervé combinent superbement et grâce à l’appui des milieux de terrains défensifs les occasions s’enchaînent.

Et lors de la 64ème minute, les reds vont réduire le score. Antoine, dans une position peu académique, parvient à claquer une tête qui prend la direction du but. Malheureusement pour lui, Hervé Titeuf peut dévier, du haut du crâne ou plutôt de sa mèche, ce ballon qui prenait la direction du but.

Alors que l’adversaire se heurte à un Quentin en pleine possession de ses moyens, les reds continuent de mettre la pression sur les lignes défensives du FC Turc. Malheureusement, lors de la 83ème minute, un pénalty logique et justifié sera accordé au FC Turc. Fisnik Zumberi transforme l’essai et permet au FC Turc de prendre 3 longueurs d’avance.

Il ne reste que quelques minutes de jeu lorsque les reds vont inscrire une superbe réussite. Julien trouve Hervé sur le côté pendant qu’Antoine prend la profondeur. L’ouverture de l’extérieur du pied du n°5 permet à Antoine d’aller dribler le portier adverse et d’inscrire le 3 à 5 qui sera le score final de cette opposition.

Événements de match:

• Alerte enlèvement ! Si vous avez vu Pikatchu, merci de nous avertir immédiatement.

• Julien B nous a prouvé toute la rencontre que de jouer avec une main morte c’était possible. Comme quoi, le football se joue avec les pieds finalement.

• Nico K n’a pas le melon. Aujourd’hui, ça cheville oui !

• Les égorgements, les explosions, qu’elles sont belles les histoires de Bastien durant l’avant-match.

• Benjamin peut se sortir de situation improbable. Pas son genou apparemment.

• L’arbitre de cette rencontre aimait se confier aux joueurs et plus particulièrement à Antoine. Vous voyez, j’ai vu la faute mais je ne peux pas la siffler. On est des hommes et l’erreur est humaine. Un peu plus tard, Antoine résiste à un choc et lance : J’aurai dû m’écrouler. Le dictateur de jeu n’hésite pas et répond : J’aurai sorti jaune pour simulation. Et si on mélangeait tout ça dans un lit ?

• David doit être un fin collectionneur de pins. Uli ne savait que ça existait toujours.

• Hervé a dû supplier, en fin de match, l’arbitre de ne pas l’avertir d’un carton jaune. C’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Bilan:

Les reds paient très cher ce début de rencontre totalement manqué. Pour cause, le nombre incalculable d’imprécisions dans le jeu, le manque de marquage serré et en voulant constamment jouer le hors-jeu, la sentence est tombée. Il faudra noter également que la réaction en seconde période fût positive. Uli pense qu’il y avait de la place pour faire un résultat autre mais malheureusement, avec une entame de rencontre pareille, il était difficile de s’en relever. Dans la jouerie, il y avait de l’amélioration quant à la dernière sortie face au FC Tolochenaz. Il faut continuer à travailler dans cette optique et maintenant préparer la saison suivante.

Malgré l’absence de quelques piliers de bars, la 3ème mi-temps a de nouveau été gagnée par les reds. Dommage que des bonus ne soient pas attribués pour cela car il faut l’avouer, les reds sont imbattables sur ce terrain. Belle ambiance les gars !!!

En l’absence de Blaise pour la prochaine rencontre, la lourde tâche de nous coacher revient à Titine et son adjoint José. Montrons au FC Saint-Prex que les reds ne lâcheront rien et joueront jusqu’à la dernière journée de championnat comme des spartiates. Winners !!!

Uli Hoegaardeness


Partagez sur les réseaux sociaux