Résumé de match

Une victoire d'équipe

VENDREDI 22 MAI 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une rencontre pleine de suspens jusque dans les dernières minutes de ce duel. Un FC Saint-Sulpice renouant avec le succès tout en y mettant la manière. Et un FC Saint-Prex avec très peu d’inspiration en 1ère période mais avec un léger mieux en seconde. Voici l’article de l’homme à la bosse au genou Uli Hoegaardeness.

Ce derby avait une saveur particulière pour chacune des équipes. Les deux associations n’étant éloignées que de quelques kilomètres, les acteurs de la rencontre nouaient des liens assez forts. D’ailleurs, presque tous se connaissaient de longue date. Du chambrage, des retrouvailles et des joueurs détendus lors de la prise des vestiaires, voici pour le climat d’avant-match. Les poignées amicales échangées à ce moment-là allaient se muer par un combat de tous les instants une heure plus tard et ça Uli ne s’était pas trompé. Alors que personne ne voulait perdre cette rencontre, que s’est-il passé sur le terrain du laviau dimanche dernier ?

1er mi-temps

Sur l’engagement, Pierre Caudrelier envoie José Da Silva en profondeur. Après 2 ou 3 gri-gris, le n°7 des Serplious adresse un centre au second poteau où Jordi Garrigos peut reprendre le cuire d’une volée cependant sa frappe est manquée. Le ton de la rencontre est donné !

Bien en place défensivement, très bon pour ressortir le ballon des zones délicates et avec un jeu simple, les hommes de Titine Guy Roux démontrent une grosse envie de pratiquer du bon football aujourd’hui. Omniprésents dans les duels, le FC Saint-Sulpice ne se laisse aucunement intimidé par l’adversaire qui possède beaucoup d’expériences à ce petit jeu.

José Da Silva livre une entame de rencontre de qualité. A mi-terrain, Virgile Anoz change complétement le jeu et trouve le n°7 des Serpelious de l’autre côté du terrain. Un contrôle, une poussée de ballon puis José enchaîne avec une frappe que le gardien peut bloquer sans problème.

Les visiteurs sont empruntés. Peu de solutions, très peu de mouvements, le FC Saint-Prex peine à construire ces actions mais va tout de même obtenir un coup-franc à 24 mètres du but défendu par Julien Delatour. Julien Stefani prend ses responsabilités cependant son essai n’inquiète nullement le portier adverse et passe par-dessus. Sur l’action suivante, Julien Delatour doit intervenir des poings sur un centre vicieux qui prenait la direction des buts. L’excellent gardien des Serpelious reste attentif sur sa ligne !

L’ouverture du score intervient à la 15ème minute. Sur un corner rentrant au deuxième poteau de Virgile Anoz, le ballon traverse toute la défense, Nicolas Berger calcule mal la trajectoire et Taci Tejsir libre de tout marquage peut, d’une tête, inscrire le 1 à 0 pour les Serpelious. Explosion de joie du buteur et de ses coéquipiers !!! FC Saint-Sulpice eins, FC Saint-Prex null, Danke, Bitte !!!

Alors que du côté des locaux continuent de combiner de la meilleure des façons, la preuve avec l’action enter Jordi Garrigos et José Da Silva qui via un triple une-deux ne s’entendent pas sur la finalité de l’action uniquement, le FC Saint-Prex, quant à lui, commence à s’agacer de l’arbitrage un peu trop laxiste à leurs yeux. Et à force de ne pas penser au foot, les visiteurs vont subir une seconde déconvenue (20ème minute). Tout démarre d’un long dégagement du gardien Delatour sur José Da Silva. Ce dernier perd son duel de la tête face à son défenseur mais, traînant par-là, Fabio Barreira récupère le cuire dans le camp adverse. Sans se poser de questions, il entrevoit Virgile Anoz esseulé sur son côté gauche. Le n°19 des Serpelious s’en va en direction des buts et malgré le retour du défenseur Johan De Greef, peut croiser sa frappe pour le 2 à 0. Uli tient tout de même à noter que Virgile a tenu 20 minutes dans cette rencontre ce qui relève du miracle (petit clin d’œil à Virgile au passage) FC Saint-Sulpice zwei, FC Saint-Prex null, Danke, Bitte !!!

Malgré une belle frappe de l’extérieur du pied de Jimmy Perriraz passant légèrement à côté, le FC Saint-Prex trime dans le jeu et ne se créé que très peu d’occasion devant la cage adverse. Avec encore et toujours très peu de mouvement au milieu de terrain, sans de réel chance de s’approcher du but adverse, la tâche devient ardue pour les visiteurs.

Le FC Saint-Sulpice termine cette première période en utilisant de longs ballons sur Fabio Barreira s’arrachant sur toutes les actions. Malgré quelques petites occasions de part et d’autre, le score ne bouge plus et reste figé à 2 à 0 pour les locaux.

2ème mi-temps

Cette seconde période redémarre sur les chapeaux de roue. Autant le FC Saint-Sulpice voulait attendre son adversaire en leur laissant le monopole du ballon, autant les Serpelious vont être les premiers à l’attaque. Fabio Barreira, après quelques dribles à l’orée des 16 mètres, s’en va affronter Nicolas Berger en face à face. La sortie du dernier rempart est parfaite et empêche le n°23 d’ouvrir son compteur but cette saison. La réaction du FC Saint-Prex ne se fait pas attendre. Sur un coup franc rentrant de Julien Stifani, David Bergien se lance et d’une tête parvient à diriger le ballon dans le but de Julien Delatour. Le dernier rempart des locaux s’envole et d’une main très ferme dévie le ballon en corner. Quelle parade !!!

Les visiteurs élèvent leur niveau de jeu et utilisent l’entier du terrain et deviennent de plus en plus dangereux devant la cage adverse. La rencontre se durcit, le combat devient intense et les chaussures trainent sublimement sur les tibias de certains joueurs. Qu’Uli aime ce genre de partie !

Le FC Saint-Prex reste très dangereux sur balle arrêtée et sur le côté gauche. Jeremy Gomes était tout proche de la réduction du score sur un centre rentrant mais le ballon frôle le poteau adverse. La pression devient de plus en plus forte mais le FC Saint-Sulpice tient bon mais devoir tout de même capituler à la 64ème minute.

Jimmy Perriraz déborde et enrhume, non sans une petite faute, David Burnier et longe la ligne des 16 mètres. S’en suit un centre en retrait assez fort que Lionel Miranda peut repousser en direction du but. Sans un arrêt réflexe de Julien Delatour le cuire aurait fini, à ce moment-là, dans les filets. Le ballon est repoussé mais Julien Stifani ayant superbement suivi l’action peut conclure de la tête dans la cage vide. Le FC Saint-Prex se redonne des couleurs et c’est tant mieux pour le spectacle.

Uli pensait que cette réussite allait redonner des ailes aux visiteurs mais cette réduction du score ne tiendra qu’une minute. Sur l’engagement, Jordi Garrigos, via une transversale, trouve José Da Silva dans la profondeur. Une perte de balle du demi de couloir des Serpelious cependant la combativité du n°7 va lui permettre de récupérer le cuire. Un centre au 16 mètre où Mamd Pallant traînait par là. Une reprise de volée soudaine, Nicolas Berger ne peut pas repousser cet essai pourtant assez facile d’Uli se situait. Le FC Saint-Sulpice reprend deux longueurs d’avance dans cette rencontre. FC Saint-Sulpice drei, FC Saint-Prex eins, Danke, Bitte !!!

Et les Serpelious sont même tout proche du 4 à 1. Le long dégagement de Julien Delatour trouve la tête de Taci Tejsir pour une déviation qui permet à Fabio Barreira d’envoyer une grosse frappe en direction de Nicolas Berger. Le dernier rempart s’en sort relativement bien avec une jolie parade.

Alors que les locaux sont affûter défensivement malheureusement le FC Saint-Prex va à nouveau réduire la marque sur corner. Décidément les balles arrêtées ne sont pas le fort des Serpelious. Julien Stifani trouve la tête de David Bergien pour le 3 à 2. Les affaires des visiteurs sont relancées !

Dans une fin de match où le FC Saint-Sulpice est ultra dominateur du fait que l’adversaire c’est totalement découvert pour arracher l’égalisation, le score ne bougera plus. Uli notera certaines actions très dangereuses : Taci Tejsir par deux fois loupe l’immanquable. Fabio Barreira ne se verra pas accorder un pénalty justifié et loupera également une occasion qui avait le poids de la balle de match. Sans oublier, le tir lointain de Jordi Garrigos qui frappera la barre.

Une victoire d’équipe qui fait un bien énorme au FC Saint-Sulpice. Uli tient à féliciter la première pour ce résultat. Uli remercie les intermittents du spectacle au bord du terrain (merci pour toutes les inepties entendues sur l’arbitre, sur les trous et les coups (petit jeu de mot) et votre comportement qui enjoue les petits enfants présents à cette rencontre.

Prochain match, c’est dimanche, c’est contre La Sallaz et le coup d’envoi est programmé à 15h00. Allez, tchô, bonne !!!

Messieurs, Mesdames, et autres… L’aventure continue….

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Le FC Saint-Sulpice (FC SSS – l’équipe) Ils l’ont voulue, ils se battus pour et ils ont vaincu ! Quelle belle prestation des hommes de Jean-Michel Perret dimanche après-midi. Malgré un petit coup de mou en seconde période, les Serpelious n’ont jamais rien lâché dans cette rencontre. Que ce soit offensivement ou défensivement, ils ont réalisé un match quasi parfait. Uli tenait à les féliciter pour cette victoire qui fait du bien au moral des troupes.

2. Julien Stifani (FC Saint-Prex – N°16) / Possédant d’excellente qualité technique, Julien a prouvé qu’il était difficile pour ses adversaires de lui chiper le cuire. Très actif sur son couloir droit, auteur d’une réussite de la tête et passeur sur le second but du FC Saint-Prex, Julien a été le meilleur homme du côté du FC Saint-Prex.

3. Jimmy Perriraz (FC Saint-Prex – N°10) / Uli connaissait très bien l’individu et Uli fut surpris de constater que Jimmy n’a rien perdu de ses qualités footballistique. Avec une vitesse d’exécution à faire pâlir Cristiano Ronaldo, Jimmy a démontré, sur quelques gestes, toute sa classe. Auteur du débordement amenant le 2 à 1 ainsi que de quelques tacles venus d’ailleurs, Jimmy mérite cette troisième distinction.

19ème journée de championnat

FC Saint-Sulpice – FC Saint-Prex 3-2 (2-0)

Buts : 15e Tejsir 1-0, 20e Anoz 2-0, 64e Stifani 2-1, 65e Pallant 3-1, 74e Bergien 3-2

Carton jaune : Barreira, Garrigos, Da Silva J.
Carton rouge : -

Equipe : Delatour, Duvoisin T., Miranda, Felder (75e Famiglietti), Caudrelier, Anoz (51e Pallant), Garrigos, Barreira, Taci, Burnier, Da Silva J.
Non rentrés : Labinot, Perret

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Pittet, Costa, Duvoisin S., (Blessés), Jaquier (Travail), Martini, Chebbaa (Vacances) et Cuny, Da Silva M. (Suspendus).


Partagez sur les réseaux sociaux