Résumé de match

Saint-Sulpice s'adjuge le derby (3-0)

LUNDI 24 AOUT 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Un derby à haute tension entre deux équipes qui ne voulaient rien lâcher. Des retrouvailles amicales entre l’ancien coach du FC Ecublens et ses anciens joueurs. Et Un FC Saint-Sulpice débutant cette nouvelle saison par une belle victoire de rang sur le score de 3 à 0. Voici les quolibets de l’homme aux ailes de corbeaux portant une moustache et qui adorent les graines, le numéro 88 Uli Hoegaardeness.

Lors de la sortie du calendrier de 3ème ligue, Uli était heureux de constater que l’ACVF avait réservé une surprise de poids. Effectivement, le premier duel de cette nouvelle saison voyait son FC Saint-Sulpice affronter un voisin, le FC Ecublens. Une aubaine pour Uli qui connaît l’adversaire sur le bout de son doigt. C’était également l’occasion de recroiser du beau monde au Stade du Laviau (environ 100 personnes au bord de la pelouse). Des anciens coéquipiers, des amis et même quelques têtes connues de la région dont on ne sait toujours pas pourquoi ils se sont rendus, hier après-midi, dans l’antre des Serpelious. Enfin bref, la fête fût belle et tout ceci grâce à l’excellent match des joueurs de Jean-Michel Perret qui se sont imposés largement sur le score de 3 à 0. Récit d’une journée pas comme les autres.

1er mi-temps

On sent les équipes très tendues pour cette première rencontre de championnat. Cependant les Serpelious donnent le ton et produit un jeu assez simple et rapide.

Sur sa seconde véritable incursion et surtout sur une très belle action construite, le FC Saint-Sulpice ouvre la marque dans cette rencontre. Tout démarre d’un coup franc à mi-terrain pour les Serpelious. Dario Santangelo décale le jeu sur l’aile droite où Eliakim Cuny s’appuie sur José Da Silva. L’appel d’Hervé Perret sur le flanc libère l’espace et José Da Silva qui, après un grigri, saisi l’occasion en s’engouffrant dans l’axe. Il s’appuie sur Enes Taci qui intelligemment voit Mickael Da Silva libre de tout marquage au second poteau. Le n°8 du FC SSS envoie un parpaing qui termine dans la toile d’araignée (5e). FC Saint-Sulpice eins, FC Ecublens null, Danke !!! Bitte !!!

On assiste à une très bonne entame de rencontre de la part des hommes de Jean-Michel Perret. Beaucoup de mouvements qui permettent de créer l’espace. Un Robi Papadia bien quadrillé par une défense attentive et un jeu simple par les côtés qui permet aux Serpelious de porter le danger devant la cage adverse. Cependant, le FC Saint-Sulpice ne trouve pas la solution dans les derniers mètres et aucun tir dangereux n’est à noter.

Même si Robi Papadia est encerclé, il arrive toujours à être au bon endroit, au bon moment pour porter le danger devant le but. Sur corner, Robi reçoit le ballon, amorti de la poitrine, petit coup du sambrero sur son défenseur, puis enchaîne avec une demi volée qui heurte la transversale (13e). Les serpelious ont eu très chaud.

Le jeu devient un peu plus monotone avec deux équipes cherchant, dans certains cas, via de longs ballons, leurs attaquants. Le FC Saint-Sulpice concède beaucoup de corners et nous savons tous que le FC Ecublens est redoutable sur ce genre de pratique. Alors que le cuire perfore la défense locale, Daniel Alvarez reprend le précieux à bout portant mais Julien Delatour se détend et peut stopper l’essai (21e).

Le FC Saint-Sulpice s’en va à l’abordage et l’ouverture, dans le dos de la défense, d’Hervé Perret trouve José Da Silva. Cependant l’essai du n°7 termine dans le bras du gardien (25e). S’en suit un coup franc pour les serpelious obtenu par le très remuant Mickael Da Silva. Hervé Perret se tente à la frappe mais son essai rebondi devant Marco Tonso qui capte cet essai (26e).

La rencontre reste très équilibrée et la lutte fait rage au milieu de terrain. Les fautes commencent à s’enchaîner des deux côtés cependant rien de bien méchant est à souligner. Le FC Ecublens aurait pu revenir au score mais la tête de Robi Papadia, libre de tout marquage, passe par-dessus la cage de Julien Delatour (32e). S’en suit également une grosse occasion pour les visiteurs. Toujours ce diable de Robi Papadia qui met le feu dans la défense adverse. Un, deux crochets, un centre au second poteau mais Benjamin Bejar ne peut redresser sa frappe et le ballon sort en 6 mètres.

Cette fin de rencontre est clairement à l’avantage des Serpelious qui se procurent quelques occasions d’accentuer son avantage. La tête d’Enes Taci, suite à un coup franc de Jordi Garrigos, passe à côté du but. Puis, toujours Enes Taci, éloigné du but, tente une lourde frappe qui subit le même sort. L’avant dernier geste de cette première mi-temps est à l’actif de Thomas Duvoisin. Le solide défenseur reprend d’une volée acrobatique un ballon arrivé au second poteau mais la finalité reste la même. Et lors de la dernière minute de jeu, la lourde frappe de Symeon Bruzzese contraint Marco Tonso a effectué une claquette.

L’arbitre met un terme à 45 minutes où le FC Saint-Sulpice a enchaîné du bon comme du moins bon. L’importance reste le tableau d’affichage qui voit les Serpelious menés d’une longueur face au FC Ecublens. Cela promet une deuxième mi-temps très ouverte et surtout très engagée, et c’est peu le dire...

2ème mi-temps

Cette seconde période repart sur d’autres bases. Des fautes à la limite de la pendaison, un jeu très haché et un FC Saint-Sulpice attendant son adversaire dans sa moitié de terrain. Les consignes de Jean-Michel Perret sont appliquées à la lettre : Prendre son temps car le score est favorable aux Serpelious, jouer vers l’avant en utilisant la vitesse des ailiers et durcir les duels tout simplement.

D’ailleurs, José Da Silva va se souvenir un petit moment de la rencontre avec Marco Tonso. Le n°21 du FC Ecublens sort de sa cage, glisse et termine sa course sur le thorax de José. Résultat un joli et nouveau tatouage pour le n°7 des Serpelious. Mais cela ne va pas empêcher le guerrier José Da Silva d’inscrire un second but pour le FC SSS (54e). Suite à un drible manqué de Daniel Alvarez, le vigousse n°7 récupère le cuire et s’en va affronter le portier adverse. Avantage au milieu de couloir qui d’une frappe croisée bat le dernier rempart Ecublanais. FC Saint-Sulpice zwei, FC Ecublens null, Danke !!! Bitte !!!

Les esprits s’échauffent et à partir de ce moment, les fautes vont être d’un niveau supérieur. Nous assistons à de magnifiques duels et la rencontre prend des allures de Far West. Malheureusement, Le FC Ecublens se voit logiquement ou pas annuler une réussite pour une position de hors-jeu. Sur un coup franc de Tiago Dos Santos, Julien Delatour sort dans les choux et c’est bien Daniel Alvarez qui d’une tête parvient à glisser le ballon au fond des filets (56e). S’en suit un coup franc à 25 mètres de Robi Papadia bien bloqué par Julien Delatour (58e).

Et lors de la 64ème minute, Enes Taci sonne le glas du FC Ecublens. Sur une touche de Fabio Barreira, Enes prend le dessus sur un Samuel Heredia très mal positionné et envoi une mine dans la lucarne opposée de Marco Tonso. Le couperet est tombé et le FC Ecublens ne s’en relèvera pas. FC Saint-Sulpice drei, FC Ecublens null, Danke !!! Bitte !!! (Pour l’anécdote, Eliakim Cuny se change en hulk tellement il est heureux).

Un peu troublé par les évènements, le FC Ecublens va être très proche d’encaisser un quatrième but. Le débordement de Fabio Barreira sur son côté lui permet de prendre le dessus sur Mathieu Nidegger. Un crochet, une frappe au premier poteau mais Marco Tonso repousse des poings (66e). Le FC Ecublens reprend petit à petit des couleurs. La tête de Robi Papadia puis la frappe lointaine de Mathieu Nidegger termine dans les bras de Julien Delatour (68e).

Nous allons assister à une scène qu’on n’aime pas trop voir sur le terrain. Après un long dégagement de Marco Tonso, le duel entre Tiago Dos Santos et Eliakim Cuny se termine en sang. Le rugueux défenseur des Serpelious saute au duel et laisse traîner le coude. Résultat : Une arcade ouverte pour Tiago qui doit prématurément quitter ses coéquipiers.

Le FC Ecublens va se créer sa plus grosse occasion de la seconde période. A nouveau sur coup de pied arrêté. La tête du défenseur frôle le montant mais le ballon fille en 6 mètres (70e). 15 minutes durant, le FC Saint-Sulpice sera contraint de jouer à 10 contre 11 suite à la blessure de Simon Duvoisin lors d’une poussette dans les 16 mètres avec Olivier Paltenghi. Le latéral des Serpelious voit sa cheville être tordue et ne peut continuer la rencontre alors que tous les changements ont été effectués.

Le FC Saint-Sulpice va subir encore deux occasions mais finalement s’impose, dans une fin de rencontre marquée par beaucoup de petits incidents, sur le score de 3 à 0. Une victoire d’équipe qui fait du bien au moral des troupes et prouve que les Serpelious ont un petit coup à jouer dans ce championnat.

Prochain rendez-vous, c’est mercredi, c’est pour le compte de la Coupe Vaudoise, c’est au Stade du Laviau à 19h00 et c’est contre Luc-Dorigny I. Allet, tchô, bonne !!!

Messieurs, Mesdames, moineaux… L’aventure continue….

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Mickael Da Silva (N°8 FC SSS) / Toujours dans les bons coups, distribuant énormément de ballon au milieu de terrain et qui plus est auteur d’un magnifique but, le n°8 des Serpelious a été au-dessus du lot lors de cette première journée de championnat. De plus, Micki a su mettre à l’amende plusieurs adversaires via des dribbles endiablés qui lui ont permis de se sortir de plusieurs situations difficiles. Une prestation remarquée et appréciée de tous.

2. Eliakim Cuny (N°3 FC SSS) / Avec une rage, une volonté digne d’un rottweiler, le jeune Eliakim a bloqué son couloir et à empêcher bon nombre de centres. Bon à la relance, exemplaire dans le placement (à quelques exceptions près) et dur sur l’homme, ce jeune prodige prouve qu’il a tout simplement passé un palier par rapport à la saison passée. Il nous a gratifiés d’une très bonne performance aujourd’hui.

3. Julien Delatour (N°1 FC SSS) / Un blanchissage pour débuter cette saison, rien de tel pour mettre en confiance le dernier rempart des Serpelious. Impérial sur sa ligne, tel un felin, Julien a repoussé les divers essais adverses. Tout de même sauvé par sa transversale en première mi-temps, le n°1 des Serpelious a joué avec les nerfs de ses adversaires en seconde période en prenant son temps lors de ses dégagements.

1ère journée de championnat

FC Saint-Sulpice – FC Ecublens 3-0 (1-0)

Buts : 5e Da Silva M. 1-0, 54e Da Silva J. 2-0, 62e Taci 3-0
Carton jaune : Garrigos
Carton rouge : -

Equipe : Delatour, Duvoisin T., Duvoisin S., Santangelo, Cuny, Garrigos, Da Silva J. (74e Fonseca), Perret, Da Silva M., Bruzzese (59e Barreira), Taci (70e Resciniti).
Non rentrés : Miranda, Chebbaa, Bizzarro, Corvino.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Gigon, Anoz, Gomes, Corvino (FC SSS IIA), Chavez, Sosolic, Python (FC SSS IIB), Caudrelier, Costa (Blessés), Felder (Non qualifié) et Takkouche (Vacances).


Partagez sur les réseaux sociaux