Résumé de match

Un duel Débridé (SSS - Italia Nyon) 5-4

LUNDI 07 SEPTEMBRE 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une rencontre à grand suspens entre deux équipes qui nous ont offert un joli spectacle 90 durant. 5 réussites pour le FC Saint-Sulpice inscrites par un seul homme, Enes Taci. Et une victoire finale des Serpelious avec un dernier but à 1 minute seulement du coup de sifflet ultime. Voici, le résumé de la rencontre entre le FC Saint-Sulpice et le FC Italia-Nyon écrit par l’ex grand malade de la grippe, Uli Hoegaardeness.

Après la déconvenue de la semaine dernière face au FC Gingins (défaite sur le score de 4 à 1), le FC Saint-Sulpice se devait de réaliser une rencontre pleine face au FC Italia-Nyon. Rappelons le tout de même, les visiteurs avaient infligé une correction à nos couleurs lors du dernier duel entre les deux équipes et qui plus est, sans forcer... Les Serpelious avaient à cœur, pour ses supporters, et également pour entretenir leur place dans le haut du classement, de remporter les 3 points de la victoire. Que s’est-il réellement passé dans cette rencontre totalement folle ?

1er mi-temps

Rien ne sert de courir, il faut finir à point. Ce proverbe s’applique avec une exactitude même pour ce duel. D’entrée de jeu, le FC Italia-Nyon s’empresse d’attaquer devant la cage de Julien Delatour. Le dernier rempart des Serpelious nous offre des arrêts à couper le souffle et repousse l’ouverture du score à maintes reprises. Sur deux essais à bout portant, le n°1 se détend et d’une main très ferme parvient à sauver ses couleurs. Les hommes de Jean-Michel Perret ne sont pas entrés de la meilleure des façons dans cette rencontre laissant l’offensive à leur adversaire du jour. Une latte, un ballon fleuretant avec la ligne de but, les visiteurs sont extrêmement proches d’enquiller une première réussite malheureusement sans succès.

Il faut attendre la 15e minute de jeu et une erreur monumentale dans les seize mètres pour que le FC Italia-Nyon ouvre le score. Sur un duel aérien, José Da Silva saute les mains en l’air et dégage le cuire tel un volleyeur. Sans sourcilier, l’excellent arbitre de la rencontre désigne le point de pénalty. Fabrizio Iandolo transforme l’essai en battant un Julien Delatour parti du mauvais côté.

Cette réussite a le don de réveiller les hommes de Jean-Michel Perret. Le ballon commence à bien circuler et les serpelious usent des ailiers pour porter l’offensive. Sur une superbe action construite, Hervé Perret était tout proche de réduire le score. Le centre d’Enes Taci, au second poteau, ne peut être repris et file juste devant le n°10.

Et le festival « Enes Taci » va débuter. Alors que Jordi Garrigos récupère le cuire à mi-terrain, ce dernier s’appuie sur le feu-follet Symeon Bruzzese qui s’offre un grand pont sur son adversaire direct et d’une superbe ouverture trouve Enes parti en profondeur. Un contrôle pied droit pour mettre dans le vent son défenseur et une frappe pied gauche pour l’égalisation (24e). FC Saint-Sulpice eins, FC Italia-Nyon eins, Danke, Bitte !!!

Le FC Italia-Nyon va subir une seconde déconvenue quelques instants après la première réussite des Serpelious. L’action débute des bras de Julien Delatour qui relance court sur Thomas Duvoisin. Ce dernier s’appuie sur Mickael Da Silva qui lâche rapidement le cuire sur Hervé Perret. D’un extérieur du pied, le n°10 trouve Symeon Bruzzese parti dans le dos de la défense. L’ailier déborde et adresse un centre qu’Enes Taci ne peut que reprendre victorieusement avec l’aide du poteau. FC Saint-Sulpice zwei, FC Italia-Nyon eins, Danke, Bitte !!!

Enes Taci est en feu et va nous le prouver encore une fois sur l’action suivante. Sur une mauvaise relance de la défense, Enes récupère le cuire, pousse le précieux et dégaine une frappe de titan qui termine au fond des filets. Le gardien Luis Allenspach est surpris et ne peut que constater les dégâts. On notera tout de même qu’en l’espace de 3 minutes, le n°6 des serpelious s’offre un hat-trick !!! FC Saint-Sulpice drei, FC Italia-Nyon eins, Danke, Bitte !!!

La rencontre s’intensifie et nous assistons à quelques savates bien placées. Les trous au milieu de terrain commencent à se former et le jeu devient de plus en plus attractif. Le FC Italia-Nyon porte le danger devant la cage de Julien Delatour surtout sur coup de pied arrêté. La détente, la taille et les coups de tête de Louis Beulné amène un plus dans ces phases de jeu. Le n°9 d’Italia-Nyon était tout proche de réduire le score mais le ballon filera par-dessus la cage.

A la pause, le FC Saint-Sulpice mène de deux longueurs d’avance au tableau d’affichage. Malgré un départ catastrophique, les hommes de Jean-Michel Perret ont su se reprendre et retourner le score en leur faveur. Uli notera l’excellente mi-temps d’Enes Taci qui a lui seul a enchaîné les réussites et mis à l’amende la défense adverse.

2ème mi-temps

Uli pensait le plus dur effectué mais le FC Italia-Nyon ne s’avouait pas vaincu, loin de là. Il restait à notre adversaire du jour 45 minutes pour rectifier le score. D’ailleurs, le FC Saint-Sulpice rentrait sur le terrain avec l’envie d’attendre son antagoniste dans sa moitié de terrain sans prendre les commandes de cette deuxième mi-temps. Mal leur en a pris.

Les visiteurs lancèrent toutes leurs forces dans la bataille. Le FC Italia-Nyon pousse offensivement pour tenter de recoller au score. Toujours sur balle arrêtée, les visiteurs sont à deux doigts de la réduction du score mais grâce à la tête salvatrice de Bastien Felder sur sa ligne de but le FC Saint-Sulpice tient bon.

9 minutes après la reprise, et malgré les consignes de Jean-Michel Perret d’être attentif dans le premier quart d’heure, les visiteurs reviennent au tableau d’affichage grâce à leur attaquant vedette, Louis Beulné. D’une tête, le Peter Crouch (en plus adroit), arrache le 3 à 2 (54e). La rencontre est relancée et la pression du FC Italia-Nyon est intense.

Heureusement, avec son attaquant de talent, Enes Taci va donner de l’air aux Serpelious après s’être vu acculé dans leur zone défensive. Bien lancé par Hervé Perret, Bastien Felder déborde et adresse un caviar raz-terre au second poteau qu’Enes Taci peut reprendre d’un plat du pied pour battre Luis Allenspach. FC Saint-Sulpice vier, FC Italia-Nyon zwei, Danke, Bitte !!!

Uli pensait vivre une fin de journée tranquille mais se ne fût pas trop le cas. Le FC Italia-Nyon veut y croire et saute à l’abordage de la cage de Julien Delatour. 2 minutes après cette 4ème réussite, le FC Saint-Sulpice va devoir s’avouer encore une fois battu. Sur une perte de ballon dans son arrière garde de Jordi Garrigos, Christophe Groenendijk sonne la révolte. Le n°14 s’infiltre dans les 16 mètres et bat d’un tir au premier poteau Julien Delatour. La rencontre prend à nouveau une autre tournure.

Malgré quelques occasions dangereuses mais non cadrées, le FC Italia-Nyon trouve la faille à 10 minutes du terme de la partie sur corner. Le ballon arrive au second poteau où Christophe Groenendijk esseulé envoie une frappe à bout portant qui termine au fond des filets. Uli pense qu’à ce moment la messe est dite et que le FC Saint-Sulpice ne s’en relèvera pas.

Et pourtant ! Malgré le fait que les équipes évoluent à 10 contre 10 (expulsion justifiée d’Hervé Perret pour deux cartons jaunes et dans un même temps, l’adversaire fût contraint de quitter ses coéquipiers pour blessure et plus de changement possible pour Italia-Nyon), le grandissime Enes Taci s’en va aller da sa 5ème réussite de la journée. Suite à un débordement de Robi Resciniti, l’explosif n°18 s’engouffre dans les 16 mètres et tente une frappe qui rebondit sur le poteau de Luis Allenspach. Tel un renard des surfaces, Enes récupère le cuire pour son plus grand bonheur et envoie un missile dans le but adverse (89e). Explosion de joie pour les Serpelious qui tiendront bon jusqu’au coup de sifflet final et sortent de cette rencontre avec 3 points bien mérités.

Uli a adoré le spectacle et le suspens de cette rencontre. Heureusement pour les Serpelious, le fait d’être contre-productif en seconde période n’a pas eu d’influence sur la victoire finale, du moins…. Avec un mental d’acier, les hommes de Titine Perret ont su se sublimer pour remporter ce duel et cette victoire est la bienvenue après la défaite face au FC Gingins.

Prochain adversaire, c’est Genolier-Begnins II, c’est dimanche prochain au Laviau, c’est programmé à 15h00 et cela sera l’occasion de croiser les supporters du club des 100 du FC Saint-Sulpice qui auront l’occasion de participer à une agape d’après-match, Allet, tchô, bonne !!!

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Enes Taci (N°6 FC SSS) / Un hat-trick en l’espace de 3 minutes (24ème, 26ème et 27ème), Enes a été l’homme le plus prolifique du FC Saint-Sulpice hier après-midi et a su montrer la voie à ses coéquipiers. D’ailleurs, il ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a tout de même réussi l’exploit d’enfiler 5 buts à l’adversaire. Quel exploit ! Toujours bien placé, facile à trouver sur les phases offensives, le n°6 du FC SSS a simplement réalisé un match plein et a conclu ses occasions tel un renard des surfaces.

2. Julien Delatour (N°1 FC SSS) / Julien a été héroïque lors des 15 premières minutes de jeu. Enchaînant les arrêts difficiles, le n°1 des Serpelious a su repoussé l’ouverture du score jusqu’au pénalty. Bon dans ses sorties aériennes, très bon sur sa ligne, le gardien du FC Saint-Sulpice n’est aucunement responsable sur les 4 réussites de la journée.

3. Louis Beulné (N°9 FC Italia-Nyon) / Incroyable dans le domaine aérien, très bon dans le jeu en pivot, l’attaquant du FC Italia-Nyon a su se rendre très utile dans certaines phases de jeu. Auteur d’une réussite et n’ayant pas de chance sur une tête qui termine sur la latte (la sixième de son aveu depuis le début du championnat), l’excellent avant-centre mérite cette troisième distinction.

3ème journée de championnat

FC Saint-Sulpice – FC Italia-Nyon 5-4 (3-1)

Buts : 15e Iandolo 0-1, 24e, 26e et 27e Taci 3-1, 54e Beulné 3-2, 68e Taci 4-2, 70e et 80e Groenendijk 4-4, 89e Taci 5-4
Carton jaune : Garrigos, Cuny, Da Silva J.
Carton rouge : Perret (2x jaunes)

Equipe : Delatour, Duvoisin T., Miranda, Felder, Cuny, Garrigos, Da Silva J. (70e Resciniti), Perret, Da Silva M., Bruzzese (90e Fonseca), Taci.
Non rentrés : Anoz, Python, Corvino.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Barreira (FC SSS IIA), Gigon (FC SSS IIB), Caudrelier, Costa, Duvoisin S. (Blessés), Gomes, Chebbaa (Travail) et Takkouche, Bizzarro, Sosolic (Vacances).


Partagez sur les réseaux sociaux