Résumé de match

Le FC SSS vient à bout de GB II (2-1)

LUNDI 14 SEPTEMBRE 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une rencontre n’atteignant pas les sommets du football de talus. Des incidents graves émaillant ce duel et malheureusement qui n’ont pas leur place sur un terrain de football. Tout de même, une victoire finale et logique des Serpelious réduits à 9 (ça commence à être une mauvaise habitude) sur le score de 2 à 1. Voici le résumé de notre fan des cartons rouges, le n°88 Uli Hoegaardeness.

Et oui Mesdames et Messieurs ! Pour un dimanche, Uli se serait bien passé d’aller suivre ce duel entre le FC Saint-Sulpice et le FC Genolier-Begnins II. Pourquoi me direz-vous ? Car le FC Saint-Sulpice a réussi l’exploit de créer une ambiance délétère sur le carré vert, avec des gestes et propos déplacés, et des comportements dignes de l’école enfantine. En tous les cas, Uli vous félicite pour le spectacle offert aux enfants, aux supporters et à toutes les personnes présentes au bord du terrain. Si le foot de talus doit se jouer de la sorte, Uli préfère aller jouer à la dinette.

Passons pour le moment les détails obscurs et revenons sur l’avant-rencontre qui restait très joviale entre deux équipes qui ont maintenant l’habitude de s’affronter. Le FC Genolier-Begnins II, lors du derby de la semaine dernière face au FC Gingins, réussissait un carton plein en venant à bout d’une solide équipe installée dans le haut du classement. L’heure était à la confirmation pour les hommes de Wils Rochat. Du côté du FC Saint-Sulpice, après le duel de forcené face au FC Italia-Nyon remporté sur le score de 5 à 4, les hommes de Jean-Michel Perret se devaient d’enchaîner avec une seconde victoire de rang pour continuer à jouer les troubles faits dans les hautes sphères de ce groupe 1 de 3ème ligue et enfin enchaîner une série de victoire. Que s’est-il passé dans cette rencontre d’un point de vue footballistique ? Pas grand-chose…

1er mi-temps

Les visiteurs se lancent à l’abordage dès les premiers instants sur corner (1er minute). Le cuire arrive au second poteau mais Joan Perez ne peut pas redresser son essai de la tête et le ballon file en sortie de but. Les hommes de Wils Rochat sont les plus dangereux en ce début de rencontre et lors de la 3ème minute, les cobras sont proches de l’ouverture du score. Lionel Miranda loupe sa relance qui est contrée par les abdos… de Yannick Monnier. Sans le vouloir, le demi gauche offre une splendide ouverture à Alexandre Pasche qui s’en va affronter Julien Delatour en face à face. Malheureusement pour l’attaquant, peut-être un peu trop pressé de terminer le travail et surpris de se retrouver dans une telle situation, Alexandre précipite sa frappe que le dernier rempart des Serpelious bloque en 2 temps et non sans mal. Ouf !

Le jeu reste brouillon. Le FC Saint-Sulpice tente, via de longs ballons, de trouver la solution par les ailes et d’user de la vitesse de Fabio Barreira et de José Da Silva. Cependant, cette pratique ne fonctionne guère et ceci dû à des imprécisions assez monstrueuse dans les transmissions. Heureusement, le FC Saint-Sulpice va tout de même trouver la faille sur sa première véritable occasion. Après un très bon travail de récupération de Mickael Da Silva à mi-terrain, ce dernier trouve Enes Taci dans le dos de la défense. Sans contrôle et déjà positionné dans les 16 mètres, l’attaquant envoie un parpaing croisé qui termine au fond des filets. FC Saint-Sulpice eins, FC Genolier-Begnins II null, Danke !!! Bitte !!!

Les visiteurs vont réagir seulement deux minutes après avoir concéder l’ouverture du score et cela sur balle arrêtée. Le coup de patte de Stefano Pisaturo trouve Joé Gervaix entre deux défenseurs. Le milieu de terrain claque une tête splendide qui surprend toutes l’assistance. Le ballon lobe Julien Delatour et termine au fond des filets. Superbe réussite pour le n°12 du FC Genolier-Begnins II qui permet à ses couleurs de revenir à hauteur de son adversaire du jour.

Le FC Saint-Sulpice semble tendu aujourd’hui. Beaucoup de râleries pour des broutilles. Les Serpelious sont plus concentrés à évacuer leur frustration que de penser au football. Sur un coup franc obtenu à 25 mètres du but, Enes Taci envoie une lourde frappe que Jacques Guillaume repousse. Ayant bien suivi, tout comme son défenseur d’ailleurs, Fabio Barreira ne peut conclure cette occasion suite au tacle salvateur de Virgile Joly qui envoie le ballon en corner.(15e) Sur le l’action suivante, Thomas Duvoisin, esseulé au second poteau, voit sa tête frôlé le montant.

Les hommes de Wils Rochat tentent de déborder son adversaire du jour par les couloirs et avec beaucoup de passes courtes. Lors de la 19e minute, le FC Genolier-Begnins II aurait pu doubler la mise. L’action est un peu confuse et la frappe contrée de Joé Gervaix à l’orée des 16 mètres offre la possibilité à Yannick Monnier de récupérer le cuire. Cependant, la frappe croisée du n°7 est trop molle et Julien Delatour peut s’emparer du précieux.

La rencontre tombe dans une routine monotone. Cependant, Uli doit l’avouer, nous assistons tout de même à de très belle combinaison au milieu de terrain que ce soit d’un côté comme de l’autre. Jordi Garrigos, Mickael Da Silva et Symeon Bruzzese nous démontre, pendant quelques secondes, toute la qualité les animant. Le FC Saint-Sulpice se créé deux petites occasions sans réel danger pour les cobras. Enes Taci, dans les 16 mètres, dos au but, se retourne mais sa frappe passe à côté (22e). José Da Silva retourne le jeu et trouve Fabio Barreira en profondeur. Le n°9 écrase sa frappe qui est facilement captée par Guillaume Jacques (24e).

Et durant 13 minutes, le néant. Les deux équipes n’arrivent plus à s’approcher des buts. Une lutte intense au milieu de terrain est mise en place et il faut attendre la 39e minute et une ouverture talentueuse de Lionel Miranda sur José Da Silva pour apercevoir un rayon de soleil. Le ballon transperce toute la défense adverse, José se retrouve seul face à Guillaume, peut le dribbler et conclure cette occasion. FC Saint-Sulpice zwei, FC Genolier-Begnins II eins, Danke !!! Bitte !!!

Nous nous acheminons lentement mais sûrement vers la fin de cette première période. Il faut tout de même noter, que les visiteurs ont encore une occasion devant la cage de Julien Delatour. Le coup franc de Stefano Pisaturo trouve la tête de Joé Gervaix mais son essai file à côté de la cage. L’arbitre met enfin un terme à 45 minutes qui n’ont pas été folichonnes à apprécier. Si ce n’est les 3 réussites et les quelques gestes techniques réalisés par-ci, par-là, sans oublier les discussions incessantes, rien d’autres n’est à retenir de cette première moitié de rencontre.

2ème mi-temps

Le FC Saint-Sulpice retourne sur le terrain avec un scotch sur la bouche. Bien plus impliqué qu’en début de partie, arrêtant de râler sur toutes les interventions arbitrale et jouant un peu plus au football, les Serpelious proposent enfin un jeu alléchant. D’ailleurs se sont bien les locaux qui lancent les hostilités. Sur une touche d’Eliakim Cuny, Simone Bruzzese s’échappe et tente un centre en retrait. Enes Taci ne peut reprendre immédiatement le cuire et le glisse subtilement derrière lui à Jordi Garrigos. La lourde frappe du n°23 est repoussée des poings par Guillaume Jacques. Mickael Da Silva récupère le ballon mais sa frappe du gauche passe à côté (47e).

Il faut attendre la 53e pour enfin apercevoir le FC Genolier-Begnins II à l’attaque. A nouveau sur coup de pied arrêté, toujours Stefano Pisaturo à la baguette mais son essai termine par-dessus le but de Julien Delatour. Assez timide en seconde période et subissant un peu plus le jeu qu’en première mi-temps, le FC Genolier-Begnins II se créé encore une occasion. Après un solo de Joé Gervaix,, ce dernier perd la balle mais réussi à la récupérer aux forceps. Il s’appuie sur Loïc De Siebenthal mais sa frappe est également à côté.

Nous vivons une seconde partie de rencontre assez intéressante. Il y a de l’intensité, pas trop de mauvais coups et nous passons très souvent d’un but à l’autre. D’ailleurs, les hommes de Jean-Michel Perret auraient pu entériner cette rencontre (58e). Sur une ouverture magnifique de Jordi Garrigos, Stéphane Sautier ne peut que constater qu’il lui manque un centimètre et ne peut toucher le ballon de la tête. Cela offre la possibilité à Bastien Felder de s’engager dans son couloir. Arrivé au 16 mètre, le jeune mais n’est en moins talentueux défenseur adresse un centre qu’Enes Taci n’arrive à conclure. Le ballon file en sortie de but.

Le FC Saint-Sulpice propose tout de même des choses intéressantes comme cette action qui démarre des pieds de Mickael Da Silva au milieu de terrain. Le petit lutin s’appuie sur le côté gauche sur Bastien Felder. Notre meilleur joueur de l’équipe trouve Enes Taci revenu chercher le ballon assez loin du but adverse. Le n°6 des Serpelious se retourne et offre un caviar à Fabio Barreira parti dans le dos de la défense. Le n°9 s’en va affronter Guillaume Jacques mais le dernier rempart aura le dernier mot. Une action superbe qui aurait pu se terminer autrement (62e).

Et l’arbitre de la rencontre va omettre de siffler un pénalty (67e). Alors qu’Enes Taci est lancé en profondeur par Robi Resciniti, l’attaquant prend le dessus sur Virigile Joly. Cependant le défenseur s’écroule dernière Enes et touche le ballon de la main dans la surface de réparation. Le dictateur de jeu n’hésite pas une seconde et accorde un coup franc. A ce jeu-là, Symeon Bruzzese se précipite en voyant Guillaume Jacques se replacer dans sa cage mais le tir termine par-dessus.

Alors qu’une main est sifflée à mi-terrain contre le FC Saint-Sulpice, la rencontre prend une drôle de tournure (70e). Les spectateurs adverses et les joueurs locaux s’invectivent et en viennent presque aux mains. D’ailleurs, même le pauvre Wils est pris à parti par deux joueurs des Serpelious. L’entraîneur adverse termine au sol suite à une bousculade et l’arbitre expulse logiquement Mickael Da Silva pour ce geste totalement à contre-courant de notre football de talus. S’en suit des politesses et une scène surréaliste où le n°8 des Serpelious veut terminer le boulot mais fort heureusement l’intervention du président du FC Saint-Sulpice remet, pour quelques instants, de l’ordre sur le terrain. Fou et regrettable !!!

Malgré le fait que le FC Saint-Sulpice termine la rencontre à 10 contre 11, voir un peu plus tard à 9 contre 11 suite à l’acquisition d’un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion pour Jordy Garrigos, les Serpelious subissent mais repoussent les assauts adverses. Julien Delatour doit encore repousser un essai de Bryan Binetti en tout fin de rencontre. L’arbitre met un terme à ce duel où le FC Saint-Sulpice empoche difficilement les 3 points de la victoire. Uli trouve dommage la tournure des évènements avec ces gestes qui n’ont rien à faire sur une pelouse de football. Pourtant, ce duel était très Fair-Play mais à dégénérer pour des cacahuètes.

Dommage pour Genolier-Begnins II qui repart sans le moindre point aujourd’hui. Le FC Saint-Sulpice, quant à lui, continue sa marche en avant mais devra payer les frais de l’attitude honteuse de ses joueurs lors des prochaines journées.

Prochain match c’est samedi 26, c’est à 19h00 et c’est au Stade du Censuy à Renens. Allet, tchô, bonne….

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Thomas Duvoisin (N°16 FC SSS) / Sobre dans ses interventions, très bon dans les duels de la tête et qui plus est capable de porter le surnombre offensif sur des dribbles endiablés, Thomas a été l’un des éléments le plus en vue de la rencontre. Mise à part un amorti totalement loupé qui termine à 15 mètres de ses pieds, le beau défenseur central des Serpelious reste une valeur sûre de cette équipe.

2. Joé Gervaix (N°12 FC GB II) / Il a été l’homme le plus dangereux offensivement. Auteur d’un somptueux but, toujours à l’affût devant les 6 mètres de Julien Delatour et apportant le danger dans ses déplacements quasi constant, Joé Gervaix a su montrer des qualités intéressantes lors de ce duel.

3. Stefano Pisaturo (N°17 FC GB II) / Bien évidemment, c’est l’artificier du FC Genolier-Begnins II. Avec sa patte de velours et sa précision comparable aux montres Suisse sur coup de pied arrêté, Stefano reste indéniablement l’homme qui pourrait être comparé à David Beckham. Il apporte ce plus qui permet à son équipe d’être très dangereux dans ce type d’action.

4ème journée de championnat

FC Saint-Sulpice – FC Genolier-Begnins II 2-1 (2-1)

Buts : 7e Taci 1-0, 9e Gervaix 1-1, 39e Da Silva J. 2-1
Carton jaune : Da Silva J.
Carton rouge : Da Silva M., Garrigos (2x jaunes)

Equipe : Delatour, Duvoisin T., Miranda, Felder, Cuny, Garrigos, Da Silva J. (79e Takkouche), Barreira (65e Resciniti), Da Silva M., Bruzzese (89e Fonseca), Taci.

Non rentrés : Gomes et Corvino.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Anoz, Python (FC SSS IIA), Gigon, Chebbaa (FC SSS IIB), Duvoisin S. (Blessé), Perret (Suspendu), Sosolic (Autres) et Caudrelier, Bizzarro, Costa (Vacances).


Partagez sur les réseaux sociaux