Résumé de match

Une victoire sur le gril (1-0)

LUNDI 05 OCTOBRE 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Un jeu quasi inexistant tellement les deux adversaires du jour ne pensaient qu’à balancer et à utiliser des hauts et longs ballons. Un duel haché, sans rythme mais qui connaîtra une fin heureuse. Et 3 points acquis laborieusement par le FC Saint-Sulpice avec un but inscrit à la 80e minute de jeu par Fabio Barreira. Voici le résumé de l’homme qui met son maillot dans son short et son short dans ses bas, le n°88 Uli Hoengaardeness.

Après avoir acquis un bon point face au FC Renens la semaine précédente, le FC Saint-Sulpice affrontait l’équipe la plus mal classée de ce début de saison, le FC Lusitano Gland. Bien entendu, il ne fallait pas sous-estimer l’adversaire du jour et ce malgré des résultats très décevant en ce début de saison (1pt seulement et qui plus est acquis face au FC Gingins). La méfiance est de mise et il faudra très rapidement entrer dans cette rencontre afin de tenter de scier les jambes de nos adversaires et ceci afin de vivre un duel sans encombre. Est-ce que le FC Saint-Sulpice a réalisé ce souhait ? Uli vous dit que non…

1er mi-temps

La rencontre débute sur un rythme de sénateur. Beaucoup d’arrêts de jeu, des joueurs qui ne s’empressent aucunement de rejouer le cuire rapidement et un nombre incalculable d’imprécisions dans les transmissions. Malgré les magnifiques conditions climatiques, la prestation des acteurs de la rencontre reste terne en ce début de partie.

Il faut attendre 5 minutes avant d’apercevoir une éclaircie avec la première occasion de la partie. Le FC Lusitano Gland obtient une touche non loin du poteau de corner. La remise en jeu est longue et atterri dans les pieds de Miguel Melo qui s’appuie intelligemment sur son défenseur tout en conservant le ballon. Le n°11 voit son coéquipier André Martins arriver en retrait et transmet son ballon. Malheureusement pour le n°5 sa volée directe termine à côté de la cage de Julien Delatour.

Nous assistons plus à une partie de ping-pong qu’un à match de football. Le ballon transite d’un côté du terrain et est renvoyé immédiatement de l’autre. Les défenseurs ne se posent aucune question et balance beaucoup et ceci sans ne prendre aucun risque. Le milieu de terrain est oublié et le spectacle offert laisse à désirer. Il faudra tout de même noter que la première frappe des Serpelious se situe à la 9e minute avec un Jordi Garrigos, un peu éloigné du but et dans une position décentrée, qui envoie le cuire dans les nuages.

La physionomie de la rencontre va un peu changer et quelques occasions feront le bonheur des spectateurs. Le FC Lusitano se fait de plus en plus pressant et va se créer une grosse possibilité. Nilton Pereira voit son coéquipier Miguel Melo partir dans le dos de la défense. Le défenseur trouve l’ouverture avec une longue balle qui permet au n°11 de se retrouver seul face à Julien Delatour. Heureusement pour le FC Saint-Sulpice, le n°11 tente de piquer son ballon sans réussite (11e).

Et le FC Saint-Sulpice va enfin cadrer une frappe (15e). La sortie de zone défensive est splendide et permet aux Serpelious de s’approcher dangereusement de la cage adverse. Bastien Felder trouve Virgil Anoz sur son couloir et de par une déviation le n°19 trouve Jordi Garrigos dans l’axe du terrain. Notre raboteur de cheville change de jeu via une ouverture somptueuse sur Hervé Perret. Le n°10 tente une remise de la tête sur Fabio Barreira mais son amorti lui vaudra de perdre le cuire. Avec de l’envie et de la rage, l’attaquant des Serpelious se bat et récupère le précieux. Il le glisse à côté de lui sur Symeon Bruzesse qui tente sa chance à 16 mètre. Son essai est manqué et Manuel Couto s’empare du ballon. Et quelques secondes plus tard, Thomas Duvoisin se créé également une occasion. Après une touche perdue de l’adversaire, le capitaine du FC Saint-Sulpice intercepte le ballon et sans se poser de question envoie un tir vicieux qui rebondit devant Manuel Couto. Non sans mal, le gardien peut s’interposer en deux temps face à cette frappe curieuse mais remarquable.

Les visiteurs remettent le couvert et en l’espace de quelques minutes vont se montrer dangereux. Sur une touche perdue à mi-terrain, Filipe Azevedo récupère le ballon et s’appuie sur André Martins. Le n°5 aperçoit Felipe Carvalho libre de tout marquage. L’avant-centre contrôle, se retourne et envoie un missile lointain qui frôle les montants de Julien Delatour (17e). Le FC Lusitano Gland combine bien en phase offensive et les hommes de Paulo Jorge Dos Santos sont proches d’ouvrir la marque. Sur un cafouillage dans la surface de réparation, Miguel Melo se retrouve dans une position de force à 5 mètres du but. L’essai de l’attaquant termine dans le grillage.

Le FC Saint-Sulpice obtient un coup-franc à 30 mètre du but adverse (21e). Hervé Perret s’en charge, enveloppe le cuire et d’un tir puissant cadre son essai. Manuel Couto sort le grand jeu et se détend tel un félin pour repousser cet essai qui avait le poids du 1 à 0. Quelle parade du dernier rempart !!!

Les attaques offensives se font rares et le jeu devient de plus en plus monotone. Les longs ballons sont légions, les passes courtes imprécises et nous retombons dans un duel sans saveur. Lors de la 29e minute, le FC Lusitano Gland va enfin réveiller l’assistance. Après un très long dégagement de Manuel Couto, le gardien trouve André Couto aux avant-postes. Le n°10 Lusitanien amorti le cuire et remet dans l’axe sur Felipe Carvalho qui, après avoir enchaîné les crochets, tente sa chance au but. L’essai est vicieux et oblige Julien Delatour à un arrêt difficile. Surtout que le dernier rempart des Serpelious est masqué au départ du shoot mais effectue tout de même un très joli et important arrêt. Le FC Saint-Sulpice réagi timidement sur balle arrêtée (30e). Virigile Anoz à la baguette, son coup-franc est facilement capté par Manuel Couto.

A quelques minutes du coup de sifflet annonçant la fin des 45 premières minutes, les Serpelious sont à deux doigts d’ouvrir la marque. Jordi Garrigos gratte un ballon à mi-terrain, s’appuie sur Virgil Anoz qui trouve dans le dos de la défense Fabio Barreira. L’attaquant lancé à pleine vitesse tente un crochet pour dribler Manuel Couto cependant le dernier rempart est vif, se couche rapidement et d’une main ferme parvient à ne pas laisser filer le cuire (36e).

A une minute du terme, nous allons assister à une action quelque peu litigieuse. Virgil Anoz déborde sur son couloir centre dans les 6 mètres pour Symeon Bruzzese qui avait pris le meilleur sur son défenseur direct. Alors qu’il ne lui reste plus qu’à tendre le pied pour enfiler la première réussite de la journée, le n°21 voit son défenseur tacler et l’empêcher de conclure cette occasion. Symeon s’écroule cependant l’arbitre de la rencontre laisse le jeu se poursuivre et n’est en rien convaincu de la faute de dernier recours.

Le FC Lusitano Gland aura encore une petite occasion par l’intermédiaire de Filipe Azevedo mais l’arbitre mettra un terme à cette première mi-temps qui ne restera pas dans les annales du foot de talus. C’est d’ailleurs, et ce depuis longtemps, la plus mauvaise prestation enregistrée par les hommes de Jean-Michel Perret. D’ailleurs, le FC Lusitano Gland joue mieux et nous ne pouvons qu’être satisfaits de ce score de parité.

2e mi-temps

Le jeu devient plus ou moins fluide, les longs ballons se sont amoindris mais pas disparu et les passes courtes sont utilisées à bon escient. D’ailleurs les premières occasions sont à mettre au crédit du FC Lusitano Gland. A nouveau sur une touche, André Martins est bien servi en retrait dans la surface de réparation mais son tir est loupé et termine en sortie de but. S’en suit un coup franc botté par Felipe Carvalho. Le centre avant prend son élan et tir par-dessus le mur cependant son essai termine un rien au-dessus de la transversale. A noter que Julien Delatour s’était détendu et que le dernier rempart était sur la trajectoire du ballon (50e).

Il y a un léger mieux dans la jouerie du FC Saint-Sulpice. Le cuire circule, les ailes sont un peu plus utilisées et les Serpelious se font plus pressants. Sur une action partant des pieds d’Eliakim Cuny, Fabio Barreira, bien servi par ce dernier, met le feu à la défense adverse. Des passements de jambes, des feintes de corps permettent au n°9 d’entrer dans le dernier rectangle. Malheureusement, sa frappe est trop enlevée et termine dans le grillage (54e). Le nouveau rentré en jeu, en lieu est place de Virgil Anoz, José Da Silva s’offre une belle occasion. Sur une contre-attaque, Fabio Barreira décale José Da Silva sur le côté. Une poussette de balle et un tir croisé du pied droit que Manuel Couto détourne difficilement (56e).

Et le FC Lusitano Gland se procure la plus nette occasion de cette seconde période. Après un solo monstrueux de Filipe Azevedo à travers une bonne partie du terrain, le n°17 pose une balle au second poteau où Felipe Carvalho est esseulé et seul face à Julien Delatour. Le n°9 prend le temps de contrôler le ballon et envoie une lourde frappe que le dernier rempart repousse du pied. Un arrêt de toute beauté de Julien Delatour qui sauve ses couleurs de l’ouverture du score (60e). Le FC Saint-Sulpice est d’ailleurs très proche de la rupture. Après interception du ballon à mi-terrain, André Martins délivre une merveilleuse passe sur Felipe Carvalho. Le n°9 démontre toutes ses qualités techniques et parvient à mettre le feu dans la défense adverse. Felipe se décale et tente sa chance au but. Son essai est trop croisé et frôle le poteau du but (64e).

Clairement, au niveau des occasions, les visiteurs sont beaucoup plus dangereux que les Serpelious. Néanmoins, les hommes de Jean-Michel réagissent timidement par l’intermédiaire de Fabio Barreira. José Da Silva lance, dans l’axe du but, Fabio. Un crochet ravageur à l’orée des 16 mètres pour feinter 3 adversaires revenus à sa hauteur et s’en suit une frappe molle que Manuel Couto peut bloquer sans sourciller (66e). Le FC Saint-Sulpice continue sa petite pression et s’est autour de José Da Silva de prodiguer une lointaine frappe. Son essai termine un rien à côté (68e).

Alors qu’Uli pensait que le score de cette rencontre n’allait guère évolué, Fabio Barreira va le faire mentir (80e). Sur un magnifique débordement D’Eliakim Cuny et grâce à ses talents de dribleur fous, notre latéral met à l’amende son adversaire direct, centre au premier poteau où Fabio Barreira tend le pied pour l’ouverture tardive du score. Grâce très certainement à ses chaussures roses toutes neuves, l’attaquant des Serpelious crucifie le pauvre Manuel Couto excellent jusque là. Scène de joie et avantage au score important pour les hommes de Jean-Michel Perret. FC Saint-Sulpice eins, FC Lusitano Gland null, Danke !!! Bitte !!!

Alors qu’il ne reste que 10 minutes, les visiteurs tentent le tout pour le tout et veulent arracher l’égalisation. Plusieurs coups de pieds arrêtés sont sifflés en leur faveur et la pression monte sur la défense des Serpelious. Cependant, aucune réussite ne sera inscrite dans cette fin de rencontre un peu tendue. Et même, le FC Saint-Sulpice aurait pu se voir accorder un pénalty justifié sur un tacle par derrière dans la surface mais l’arbitre ne broncha aucunement. Au final, les serpelious s’imposent dans la douleur sur le plus petit des scores 1 à 0.

Uli retiendra les 3 points acquis. Le deuxième clean sheet de cette saison et l’excellent état d’esprit de l’adversaire. Sinon pour le reste, on jette tout et on recommence dimanche, avec du meilleur football si possible, avec une rencontre importante face au FC Saint-Prex. N’oublions pas que les hommes de Titine Perret pointent aujourd’hui à un excellent 3e rang et affrontera une équipe mieux classée qu’eux. Tout cela nous promet une rencontre acharnée entre deux clubs d’une très proche proximité.

Donc, prochain rendez-vous c’est dimanche, c’est à Saint-Prex et le coup d’envoi est programmé à 14h00. Allet, Tcho, bonne !!!

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Manuel Couto (N°1 FC Lusitano Gland) / Il a su repousser des essais qui étaient voués à terminer au fond des filets. Il s’est sublimé sur les rares occasions des Serpelious et fût intraitable dans certaines interventions compliquées. Rapidement au sol lorsqu’il s’agit de plonger, propre dans les airs et malheureux sur le seul est unique but, Manuel Couto a eu le mérite de taper dans l’œil d’Uli et mérite cette première étoile.

2. La défense des Serpelious (FC SSS) / La plupart du temps bien placée, la défense a effectué une rencontre quasi parfaite. Avec un Mehdi Takkouche en taille patron et effectuant des interventions incroyables dans certains situations, l’arrière garde a su conserver son invincibilité durant toute la rencontre. Il faut également noter l’apport d’un Julien Delatour toujours au sommet de son art lorsqu’il s’agit de sauver son équipe lors de phase critique.

3. Felipe Carvalho (N°9 FC Lusitano Gland) / Il s’est fait l’auteur de déboulé interminable, a su créer le danger devant la cage de Julien Delatour mais a manqué le coche à plusieurs reprises. Toujours dans les bons coups offensifs, le n°9 du FC Lustiano Gland a été un élément important pour son équipe aujourd’hui malgré le manque de réussite de sa part.

6ème journée de championnat

FC Saint-Sulpice – Club Lusitano Gland 1-0 (0-0)

Buts : 80e Barreira 1-0
Carton jaune : Felder, Bruzzese
Carton rouge : -
Equipe : Delatour, Duvoisin T., Miranda, Felder, Cuny, Takkouche, Garrigos (71e Ndao), Barreira, Perret (78e Gomes), Bruzzese, Anoz (46e Da Silva J.).

Non rentrés : Chavez, Büschi et Corvino.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Resciniti, Bizzarro (FC SSS IIA), Duvoisin S., Fonseca, Caudrelier, Chebbaa (Blessés), Da Silva M. (Suspendu), Python (Famille), Costa, Correia, Maric, Simoni, Cay (Pas convoqué).


Partagez sur les réseaux sociaux