Résumé de match

Le FC SSS I s'impose 6 à 1 face à BRP II

MERCREDI 10 SEPTEMBRE 2014 - PAR DAVID BURNIER


Pour cette 3ème journée de championnat du groupe 1 de 3ème ligue, le FC Bursins-Rolle-Perroy attendait le FC Saint-Sulpice sur son terrain de Rolle. Avant cette rencontre, les deux équipes avaient connu des fortunes diverses. L’hôte de ce jour s’est incliné lors des deux premières journées, il se devait donc de réagir. Les nouveaux nommés « Galactiques », quant à eux, se présentent à Rolle invaincus, avec 4 points. Pour rappel, les pensionnaires du Laviau avaient débutés par une victoire fleuve à Genolier, mais ont été tenu en échec par un Gingins bien en place tactiquement. Dans son discours d’avant-match, Titine est très clair : il veut revoir le jeu affiché lors de la première journée, avec du mouvement et de la spontanéité.

Pour cette rencontre, le temps est ensoleillé et le terrain est en bon état. Au bord du terrain, il y a du beau monde, mais on ne trouve pas trace de notre très cher Ueli Hoegardeness. Une rumeur dit qu’il avait des choses plus importantes à faire qu’écumer des bières sur un talus de terrain de foot et dispenser des théories en tout genre… Du coup, son remplaçant va essayer de vous faire revivre des bribes de ce match.

1ère mi-temps :

Dès l’entame, le FC Saint-Sulpice tente de prendre le jeu à son compte, ce qu’il parvient à faire assez rapidement. Comme lors de l’ouverture du championnat à Genolier, les joueurs de Jean-Michel Perret se créent tout de suite des occasions. Ce dernier doit être content, car ses joueurs respectent ses consignes, et le ballon circule rapidement. Après une première grosse chance de but, c’est déjà l’ouverture du score à la 6ème minute, sur un magnifique mouvement. Après une belle sortie de zone, le jeu se développe sur la gauche, où Dude lance Lionel Jové d’un extérieur du droit ; ce dernier combine sur l’aile gauche avec Sonny Kok, qui trouve Ali Jakaj dans la surface ; ce dernier conclut d’une frappe croisée très propre. Deuxième réussite pour Ali, qui avait ouvert son compteur contre Gingins dans les arrêts de jeu.

Suite à ce départ en fanfare, le soufflé va un peu retomber. Sans perdre la maîtrise du match, le FC Saint-Sulpice ne fait pas le match de sa vie. Le ballon circule nettement moins vite qu’en début de match, et il y a moins d’inspiration dans les mouvements. Malgré tout, les « Galactiques » vont parvenir intelligemment à plier ce match, par quelques accélérations qui vont faire mal à leur adversaire, notamment entre la 21ème et la 23ème minute de jeu. Tout d’abord, le capitaine Mikael Peixoto perfore dans l’axe ; après quelques feintes de corps et un double une-deux splendide avec Sonny Kok ; l’instigateur de cette action transmet à Antonio Zarlenga au point de penalty, qui s’y prend à deux fois pour battre le portier local.

Ce dernier ira chercher une nouvelle fois le ballon au fond des filets quelques secondes plus tard ; cette fois-ci c’est Zarlenga qui se mue en passeur, et permet à Sonny Kok de soigner ses statistiques.

Le FC BRP tente de réagir, et va se créer une belle occasion sur un contre après un corner mal maîtrisé par les Serpillous ; la frappe de Hermenegildo Ferreira Carlos Edouardo file légèrement à côté du but.

Dix minutes avant la pause, Saint-Sulpice file inscrire le numéro 4. Ali Jakaj fixe son adversaire direct sur l’aile droite, et délivre un centre parfait conclu par Sonny Kok : un de plus… Sans être génial dans le jeu, les hommes de Titine se dirigent à la pause avec un score confortable.

Dernière frayeur, un coup-franc de Bursins-Rolle-Perroy prend la direction de la lucarne, mais Vjeran Miocevic veille au grain, et permet d’une claquette à son équipe de garder sa cage inviolée.

2ème mi-temps :

À la pause, Titine est content par rapport au score, même s’il sait que son équipe peut être meilleure dans le jeu. Autant vous dire tout de suite, on ne va pas se régaler dans cette seconde période, même s’il y aura deux actions qui valent le déplacement. Saint-Sulpice continue de jouer, mais les retours défensifs se font moins bien. Donc, inévitablement, les défenseurs serpillous commettent quelques fautes qui offrent des coups-francs intéressants à Bursins-Rolle-Perroy. Plusieurs balles arrêtées qui permettent à Vjeran Miocevic de montrer de quoi il est capable ; notamment cette action où il sort une frappe de Khassim Diallo, qui était dans les cinq mètres. Finalement, ce sont les « Galactiques » qui vont corser l’addition sur balle arrêtée. Mikael Peixoto dépose littéralement le ballon sur la tête de Sonny Kok, qui signe le coup du chapeau.

Peu après l’heure de jeu, José Da Silva va donner six longueurs d’avance sur un magnifique but. Après un service d’Ali Jakaj, José se retrouve dos au but avec un marquage serré ; après une feinte de corps splendide, son adversaire ne sait plus où il est, et il peut conclure tranquillement du gauche. Dans la continuité, Bursins-Rolle-Perroy va réduire l’écart sur un geste de classe. Après une perte de balle à mi-terrain, le ballon tombe dans les pieds de Bruno Gonçalves Almeida qui, sans contrôle, envoie une frappe magistrale de 50 mètres, qui fait mouche.

Les hommes de Jean-Michel Perret gère bien leur avantage, et vont même se créer encore quelques occasions. Parmi celles-ci, le beau coup-franc à 25 mètres tiré par Antonio Zarlenga, et qui touche la barre. Notons encore un des rush de Thomas Duvoisin, bien servi par Eliakim Cuny, qui perd son face-à-face avec le portier adverse.

La partie aurait dû se terminer tranquillement, d’autant plus que ce match ne connaît pas de tension particulière. Sauf qu’à la 81ème minute, Sonny Kok récolte un second carton jaune pour échange d’amabilités avec un adversaire.

Dommage, mais on retiendra que le FC Saint-Sulpice a ramené sans trop de peine trois points précieux, et s’est repris suite au match nul de dimanche dernier. Prochain match contre Gland II, dimanche prochain à 15h30 au parc des sports du Laviau.

Même si Uli n’est pas là, on s’est permis de distribuer des +et des - !

Les + :

• Saint-Sulpice s’est vite mis à l’abri, et ça c’est plutôt bien.
• Première prestation solide de Cyril « Poussin » Oulevay, qui a distillé des longs ballons savoureux.

Les - :

• Toujours pas de blanchissage, mais quel but de Bursins-Rolle-Perroy
• Il manquait quelqu’un accoudé à la barrière.


Partagez sur les réseaux sociaux