Résumé de match

Fort comme un Turc

JEUDI 22 OCTOBRE 2015 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une victoire méritée du FC Turc Lausanne. Un FC Saint-Sulpice réalisant une rencontre mi-figue, mi-raisin et un arbitre exceptionnel qui a su tenir sa rencontre d’une main de maître. Voici le résumé du suppôt de satan, de l’homme qui a croqué le marmot en seconde période et qui a essuyé les plâtres en ce début de semaine. Le seul et l’unique n°88 que le FC Saint-Sulpice n’ait jamais connu, Uli Hoegaardeness.

Avec un début de championnat exceptionnel, le FC Saint-Sulpice se devait de confirmer pour continuer à espérer de lutter dans les hautes sphères de 3ème ligue. Face à un adversaire promu cette année, et qui plus est renforcé durant le mercato par des joueurs évoluant un cran plus haut, le FC Saint-Sulpice savait d’avance que la tâche ne serait pas aisée et qu’il faudra lutter pour obtenir un bon résultat.

Malgré un départ difficile en championnat, les pensionnaires de Chavannes ont à cœur de revenir au classement sur les meilleures équipes. Une rencontre pleine de promesse qui verra Enes Taci revenir sur ses terres du Laviaux, lui, qui les a quittées un mois plus tôt pour signer en faveur de l’adversaire du jour.

1er mi-temps

Pour une fois, le FC Saint-Sulpice démarre cette rencontre en se créant la première occasion nette. En deux coups les gros, Jordi Garrigos trouve Hervé Perret entre les lignes défensives du FC Turc, le n°10, d’une extérieur du pied, envoie Christopher Fonseca en profondeur mais la frappe de ce dernier termine derrière le but (30 sec).

L’opposition est équilibrée néanmoins le FC Turc va clouer son adversaire au pilori (5e). Qui racontait que le FC Turc n’avait pas de réussite ? Sur sa première incursion dangereuse, Berkay Ozcan reçoit une offrande à 25 mètres du but, ouvre entre les deux centraux et Onur Demircan termine le travail. Le n°11 joue au jeu du chat et de la souris avec Eliakim Cuny et le milieu de terrain du FC Turc prend le dessus sur le hargneux défenseur. Dans un trou de japonaise, Onur Demircan frappe et inscrit la première réussite de la rencontre.

Droit derrière, le FC Saint-Sulpice réagit sur coup-franc. Hervé Perret à la baguette cependant son essai trop enlevé dégomme un canard. Dommage !

Julien Delatour se met en évidence (10e). Le dernier rempart des Serpelious effectue un arrêt difficile (à une main) sur une frappe croisée de Berkay Ozcan. L’essai était vicieux mais le portier du FC Saint-Sulpice est attentif et permet à ses couleurs de rester dans la rencontre.

Le FC Saint-Sulpice retrouve de sa superbe, tente plus offensivement et l’arbitre de la rencontre met un terme à une superbe action qui voyait Fabio Barreira partir seul face au portier adverse. Le dictateur de jeu signale un hors-jeu peu évident (17e). Symeon Bruzzese nous prouve qu’il court aussi vite qu’un guépard voir une panthère… Le n°21 se lance dans une folle chevauchée, tente de renverser le jeu, mais sa passe est contrée au dernier moment par Francesco Scarfo. Le cuire revient dans les pieds d’Hervé Perret qui lance Fabio Barreira sur le côté gauche. Un dribble, un rebond favorable et un tir qui dégomme un 2ème canard. L’essai file largement par-dessus la cage.

Les hommes de Jean-Michel Perret vont gâcher une très grosse occasion (21e). Suite à un corner du FC Turc, le FC Saint-Sulpice récupère le ballon et part en contre-attaque. Hervé Perret ouvre sur Fabio Barreira resté à l’avant-poste. La panthère rose use de sa vitesse, se retrouve face au dernier défenseur et décale intelligemment sur Christopher Fonseca ayant suivi cette action. Le n°12 contrôle et frappe mais le dernier rempart, sorti à sa rencontre, bouche l’angle et renvoi cet essai.

Le FC Turc reste tout de même dangereux. Malgré le manque d’occasion nette, les visiteurs se retrouvent souvent en bonne position dans le dernier rectangle vert mais se heurtent aux défenseurs des Serpelious. A 9 mètres du but, Shaban Bekteshi, en bonne position, envoie un parpaing. Julien Delatour se détend, repousse la frappe et voit Mehmet Kocapinar récupérer le ballon et tenter sa chance. Le dernier rempart effectue encore un arrêt d’anthologie mais l’arbitre, bien placé, accorde un hors-jeu aux Serpelious (25e).

Le FC Saint-Sulpice reste dangereux su coup de pied arrêté. Jordi Garrigos trouve Fabio Barreira dans les 16 mètres. L’attaquant, s’étant déjoué de ses adversaires directs, rate son amorti mais parvient à tirer tout de même au but. Le portier repousse (26e). Toujours et encore Jordi Garrigos à la baguette sur coup-franc. Ce dernier centre au point de pénalty et trouve la tête de Papa Ndao. Le très grand milieu de terrain claque une tête mais son essai reste trop centré et le gardien peut repousser (28e).

Alors qu’il ne reste que quelques minutes, la rencontre s’intensifie. Les visiteurs ont une chance de doublé la mise cependant la lourde frappe de Onur Demircan est repoussée par Julien Delatour (38e). Dans cette fin de première partie, le FC Saint-Sulpice pousse pour obtenir l’égalisation et sont très dangereux sur coup de pied arrêté. Toujours sur coup-franc, Jodi Garrigos cherche le premier poteau et voit la tête de Francesco dévié son essai. Le ballon frôle la transversale et sort en corner (40e). Et alors qu’il ne reste qu’une petite minute, Fabio Barreira aurait dû être un poil plus attentif car le centre de Jordi Garrigos ne peut être capté par le gardien et le n°9, surpris, voit le ballon filer (44e).

A la pause, le FC Turc mène d’une longueur d’avance face à un FC Saint-Sulpice qui a eu les occasions les plus dangereuses. Au niveau du jeu, Uli a aimé que les visiteurs utilisent l’entier du terrain pour amener le danger.

2e mi-temps

Alors qu’Uli pensait voir les Serpelious harceler le but adverse, cela n’a pas été le cas. Les visiteurs sont les premiers à l’attaque. Le corner trouve la tête de Shaban Bekteshi mais le cuire passe à côté (46e). Les visiteurs poussent et Mehmet Kocapinar peut s’en vouloir d’avoir loupé le break. Bien servi en profondeur, l’attaquant se présente seul face à Julien Delatour cependant sa frappe croisée ne fait pas mouche et sort en sortie de but (48e).

Le FC Saint-Sulpice subit le jeu de l’adversaire, n’arrive pas à se porter vers l’offensive et le FC Turc continue de se créer des montagnes devant la cage d’un Julien Delatour dans un très grand jour. Toujours sur corner et alors que le ballon est repoussé hors des 16 mètres, Muhamed Emini tente une frappe qui passe à côté (51e). Par deux fois, Julien Delatour nous offre deux parades de grandes classes sur des tirs de Labinot Asani et Fikret Cay (54e). Le show du rempart des Serpelious. Sur un ciseau de toute de beauté de Berkay Ozcan, Julien Delatour parvient à repousser l’essai, se relever et d’une main ferme empêcher Shaban Bekteshi de conclure cette action. Ouf !!! (63e). Et pour finir, Enes Taci, à 5 mètre du but, envoie une frappe dont lui seul à le secret mais on essai termine sur la barre (65e).

Il faut attendre la 70e minute pour voir enfin les hommes de Jean-Michel Perret devant le but adverse. Jordi Garrigos, sur coup-franc, trouve la tête de Fabio Barreira mais l’essai est à côté. Le FC Saint-Sulpice n’y arrive décidemment pas. Les Serpelious tentent le tout pour le tout en fin de match mais se heurte à une défense adverse attentive et bien en place. Si ce n’est le coup-franc brossé et dangereux de Symeon Bruzzese (83e), le FC Saint-Sulpice doit s’avouer vaincu face à un adversaire qui en voulait beaucoup plus. Bravo aux visiteurs pour cette victoire !

Cette défaite reste difficile à digérer pour la troupe de Jean-Michel Perret. Aux vues des autres résultats du groupe, le FC Saint-Sulpice ne fait pas la meilleure opération possible. Maintenant, il reste 3 rencontres pour gommer ce résultat négatif et terminer ce premier tour en beauté.

Prochain match, c’est dimanche, c’est un grand derby face au FC Dorigny II, c’est à 13h00 et c’est à l’extérieur. Allet, tchô bonne !!!

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. L’arbitre (ACVF) / Toujours bien placé, prenant des décisions justes et n’influençant aucunement le déroulement de la partie. L’arbitre de cette rencontre a été le meilleur homme sur le terrain.

2. Berkay Ozcan (FC Turc / N°10) /

3. Julien Delatour (FC Saint-Sulpice / N°1) /

8ème journée de championnat

FC Saint-Sulpice – FC Turc Lausanne 0-1 (0-1)

Buts : 5e Kazimoglu 0-1
Carton jaune : Pas de carton pour une fois
Carton rouge : -
Equipe : Delatour, Garrigos, Duvoisin T., Felder, Cuny, Takkouche, Ndao, Barreira, Perret (75e Python), Bruzzese, Fonseca (60e Gomes)

Non rentrés : Bizzarro, Caudrelier, Anoz, Simoni.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Duvoisin S., Chavez (Blessés), Costa (Travail), Da Silva M. (Suspendu), Chebbaa, Corvino, Resciniti, Büschi (Vacances), Dia, Maric (Pas convoqué), Miranda, Correia, Cay (FC Saint-Sulpice IIA) et José Da Silva (Autre).


Partagez sur les réseaux sociaux