Résumé de match

La une remporte le derby

LUNDI 29 FEVRIER 2016 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une rencontre équilibrée entre deux équipes ayant eu des occasions égales durant la rencontre. Un terrain difficilement domptable, boueux, bossu, lourd mais tout de même praticable. Et, une victoire finale de la première équipe face à la seconde équipe du club sur le score de 2 à 0. Voici, le résumé papier de l’homme aux mille visages, le n°88 Uli Hoegaardeness.

Initialement prévue, la rencontre amicale face au FC Lutry II dû être reportée suite à une épidémie de grippe survenue en fin de semaine chez nos adversaires. Sans hésitation, le coach Jean-Michel Perret n’avait guère l’envie de voir ses joueurs se dorer la pilule sous la couette tout un week-end et a demandé gentiment à la deuxième équipe du club d’organiser une opposition.

Malgré le peu de joueur ayant pu se libérer en ce samedi après-midi, la deuxième équipe se voyait renforcée par 3 éléments appartenant à l’équipe première. Selim, Pablo et Hervé ont donc revêtu le maillot des Reds afin d’aller affronter leurs coéquipiers. L’information importante du jour est le grand retour d’Axel au Stade du Laviau, lui qui avait été victime d’une collision frontale avec le poteau lors de la dernière journée de championnat. Sa tête va bien, ses jambes également et son esprit est toujours présent parmi nous…

1er mi-temps

Parti sur de meilleures bases que son adversaire, les hommes de Jean-Michel Perret dominent les premiers instants de ce débat. D’ailleurs, il ne faut pas attendre longtemps (3e), avant que la FC Saint-Sulpice I ouvre son compteur but. Sur un corner botté par Tesh, le ballon, peut-être avec l’aide du vent, rentre directement dans les filets sans que personne ne touche ce dernier. Le gardien des Reds, pas trop à son affaire sur ce coup, est battu et les hommes de Jean-Michel Perret prennent une longueur d’avance. On appelle ça, une belle banane dans le jargon footballistique.

Avec un terrain comparable à un champ de mine, il est parfois compliqué d’admirer du football de qualité. Malgré cela, les deux équipes tentent de jouer au sol, sans trop porter le ballon et nous assistons à une bonne opposition avec quelques belles phases de jeu. L’équipe fanion continue de contraindre son adversaire à jouer dans son arrière garde mais n’arrive cependant pas à les étouffer.

Après 15 minutes, la rencontre commence à s’équilibrer. Les Reds sortent la tête de l’eau et parviennent à construire du jeu et ainsi porter le ballon dans la seconde moitié de terrain. Avec un Mehdi Takkouche et un Thomas Duvoisin impérial en défense, il est difficile pour les hommes d’Enver Hoxha d’inquiéter réellement Alfi Corvino.

Plus les minutes avancent et plus la première équipe tombe dans le piège de la facilité. Un jeu organisé défensivement mais lorsqu’il s’agit de trouver des solutions à mi-terrain, plus rien. Malgré un boulot de qualité, Christopher Fonseca semble un peu esseulé dans cette zone du terrain. Quant aux Reds, ils livrent une grosse bataille et ne lâchent rien sur les duels. Joël Baur nous démontre toutes ses qualités et s’offrent une très bonne prestation. La physionomie de la rencontre commence à changer et nous allons assister à 15 grosses minutes de pression de la part des hommes d’Enver.

Si Uli devait citer un personnage effectuant des courses interminables, des dribles endiablés et étant souvent disponible pour son équipe, un seul joueur serait cité. Antoine !!! Le petit lutin à la mèche folle use de sa vitesse et sa technique pour apporter le danger devant la cage de Corvino. Malgré quelques occasions timides, et une parade d’Alfi sur un ballon prenant la direction de la lucarne, les deux équipes se quittent, après 45 minutes, sur un avantage de un but pour notre équipe fanion.

2e mi-temps

Cette seconde période repart sur les mêmes bases que lors de la fin période initiale. La seconde garniture pousse pour obtenir l’égalisation mais se heurte à une défense en grande forme.

Les espaces commencent à s’élargir, la fatigue gagne certains joueurs et le jeu devient de plus en brouillon. D’ailleurs, Uli tient à vous préciser qu’il a bien failli s’étouffer de rire lors d’un fait de jeu marquant. Alors que le ballon, après une sortie de but, est relancé mollement des 5 mètres par Corvino sur Eliakim Cuny resté aux abords de la surface de réparation, le solide défenseur se fait chiper le cuire alors que le précieux n’en était pas toujours sorti. L’arbitre laisse le jeu se poursuivre. Remontrance de la part de l’entraîneur sur son joueur. Le Eduard Cissé de la une s’agace et rétorque : « Le ballon doit sortir des 16, je ne vais pas vous apprendre le règlement… ».

Les actions ne sont pas légions cependant la une procède par contre-attaque en cette fin de rencontre. Il faut attendre la 85e minute avant que José Da Silva assène le dernier coup de massue de ce duel. Sur un ballon revenant à la sortie des 16 mètres, José Da Silva, sans se poser de question, reprend le cuire d’une demi volée qui finira dans la lucarne. Une balle en cloche abordable que le gardien verra terminer sa course dans ses filets.

La une gagne finalement cette rencontre sur le score de 2 à 0. Il faudra retenir les prestations de Mehdi, Thomas et Chris qui ont effectués 90 minutes de qualité. La deuxième équipe s’est bien battue durant toute cette opposition et a même réussi à proposer un jeu alléchant par moment. Mention très bien à Joël, Antoine et Axel qui ont prouvé tout le bien qu’Uli pense d’eux.

Prochain test pour notre équipe fanion, c’est samedi à 17h30, c’est contre la bonne équipe du Venoge et c’est à Penthalaz. Allet, tchô bonne !!!

2ème rencontre amicale

FC Saint-Sulpice IIA - FC Saint-Sulpice 0-2 (0-1)

Buts : 3e Taci 0-1, 85e Da Silva J. 0-2
Carton jaune : -
Carton rouge : -
Equipe : Corvino, Bizzarro (45e Cuny – 65e Python), Duvoisin T., Felder, Takkouche, Python (45e Pereira), Taci, Bruzzese, Yilmaz (45e Delattre), Fonseca, Da Silva J.

Non rentrés : -

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Duvoisin S., Delatour, Delatour (Travail), Anoz, Sensi (Vacances), Adanjo, Caudrelier (Malade), Costa (J’arrive dans 15 minutes mais toujours absent), Perret, Dia Ambrosio, Cay (2e équipe)


Partagez sur les réseaux sociaux