Résumé de match

Saint-Sulpice chute

LUNDI 21 MARS 2016 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une rencontre de reprise avec beaucoup d’imprécisions, peu de rythme mais avec tout de même quelques belles phases de jeu. Un dimanche printanier avec du beau monde aux alentours du terrain du Stade du Croset pour y suivre ce derby. Et Un FC Saint-Sulpice s’inclinant logiquement face à un FC Ecublens mieux en place tactiquement et plus enclin à porter le danger offensivement. Voici le résumé de la première rencontre du second tour écrit par le municipal, le n°88, Uli Hoegardeness.

Après s’être frotté à de bonnes équipes en phase préparatoires et ayant alterné du bon comme du mauvais, le FC Saint-Sulpice se déplaçait chez son voisin Branle Pontet pour un derby explosif. Après s’être offert le scalp de son adversaire lors du premier tour sur le score 3 à 0, le FC Saint-Sulpice abordait cette opposition avec de l’envie et de la conviction malgré un mercato hivernal animé où plusieurs joueurs quittèrent le navire. Place à la jeunesse cependant serait-il suffisant pour bousculer cette redoutable équipe d’Ecublens ?

1er mi-temps

La première surprise du jour intervient au niveau de la tactique mise en place par Ivan Gaudiuso. Dans une formation en 3-5-2, permettant de gagner la fameuse bataille dans la zone de construction, le FC Ecublens pose beaucoup de difficultés au FC Saint-Sulpice dès l’entame de match. Il faut quelques minutes aux visiteurs pour prendre leurs marques sur ce terrain synthétique du Stade du Croset et également s’organiser pour contrer les offensives. Malgré cela, les joueurs des deux équipes nous offrent un piètre démarrage. Beaucoup de ballons imprécis, très peu de rythme et aucune frappe au goal. Les 10 premières minutes sont presque un supplice voir un calvaire pour les nombreux badauds présents en ce dimanche après-midi.

Heureusement, Luca Corrado va permettre de débloquer cette situation et surtout offrir au FC Saint-Sulpice sa première réussite de l’après-midi (13e minute). Sur une relance mal négociée du défenseur central dans ses 16 mètre, Simeon Bruzzese au aguet, récupère le cuire et s’en va mystifier en un contre un le portier Jamie Martinez désabusé. Une belle offrande pour le petit vélo du FC Saint-Sulpice qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score dans cette opposition. FC Ecublens null, FC Saint-Sulpice eins, Danke, Bitte !!!

Le FC Ecublens est blessé dans son orgueil et va réagir immédiatement à ce camouflet (14e minute). La flèche qu’est Aimé Mutondo va remettre les pendules de l’horloge géante du Croset à l’heure. L’ailier parvient à faire la différence sur son côté avant d’envoyer un missile que David Sekera ne peut repousser. Le ballon termine au fond des filets. Egalisation méritée pour les locaux qui ont tout de même eu la possession lors des premiers instants de ce duel.

Quelques minutes après l’égalisation, Roby Papadia est tout proche de crucifier le portier David Sekera mais voit sa frappe être repoussée par le montant. Le n°7 du FC Ecublens avait fait tout juste mais la finition n’est pas encore au rendez-vous. Les visiteurs peinent à déployer leur offensive et restent en difficulté dans leur zone défensive. Par parcimonie, José Da Silva reste l’homme le plus dangereux du côté du FC Saint-Sulpice cependant il y a trop d’espace entre les lignes pour que notre n°7 ne fasse la différence à lui tout seul face aux défenseurs adverses.

Les occasions dangereuses sont à compter sur le doigt d’une main. Des frappes non cadrées, des contres de défenseurs, il ne se passe pas grand-chose jusqu’à la 30e minute. Alors que David Adanjo est sorti se faire soigner sur le bord de la touche suite à un contact avec Robi Papadia, le FC Saint-Sulpice évolue à 10 contre 11 et se voit contraint de capituler pour la seconde fois de l’après-midi. Sur un service beckahmeste de Benjamin Bejar au second poteau, Robi Papadia s’en va inscrire le 2 à 1. Quel service parfait du °23, à la patte de velours, du FC Ecublens pour son capitaine qui, dans cette position, ne loupe que très rarement le coche. Ecublens reprends les rênes de la partie.

Alors qu’il ne reste que quelques secondes à la montre du dictateur de jeu, le FC Saint-Sulpice va revenir dans la rencontre. Sur un service approximatif de Daniel Pereira à destination de José Da Silva, le n°7 du FC Saint-Sulpice nous offre un magnifique amorti (très difficile à réaliser dans sa position), un crochet suivi d’une lourde frappe qui troue les filets de Jamie Martinez. Sur son deuxième tir cadré, le FC Saint-Sulpice égalise !!! Uli appelle ça avoir une chance insolente… Faut-il encore la provoquer… FC Ecublens zwei, FC Saint-Sulpice zwei, Danke, Bitte !!!

Après 45 minutes, les deux équipes sont au coude à coude et la deuxième mi-temps promet un duel acharné entre les deux formations. A noter, que par rapport à l’opposition du premier tour, la rencontre se déroule dans un climat bon enfant et très Fair-Play.

2e mi-temps

Cette seconde période va tourner au récital pour les locaux. Le FC Ecublens prend indéniablement le dessus dans tous les secteurs de jeu et effectue une deuxième mi-temps de qualité. Un jeu bien organisé, des triangulations et deux attaquants désaxant leur zone pour donner des solutions. Le FC Saint-Sulpice est très emprunté. D’ailleurs, il ne faut attendre que 5 minutes pour que le locaux reprennent les commandes de la partie. Sur un ballon bêtement perdu à mi-terrain, tout s’accélère. Une combinaison entre Robi Papadia et Gerardo Scoppettone met la défense dans le vent et le n°18 conclu cette action digne d’une partie de Fifa.

Le FC Ecublens démontre beaucoup de qualités et tentent de clouer son adversaire au pilori. Heureusement pour les Serpelious, David Sekera annihile quelques occasions avec des parades décisives notamment devant Robi Papadia et Gerardo Scoppettone.

Tandis que la défense et le milieu de terrain visiteurs prennent l’eau, le FC Ecublens reste incontestablement l’équipe la plus en vue et domine les débats. Il est maintenant difficile pour les Serpelious de porter le danger devant la cage de Jamie Martinez surtout que les locaux cadenas le jeu en faisant entré en jeu Sébastien Meoli (77e minute). Malgré une frappe lointaine de Tesh Taci captée facilement par le dernier rempart et un coup-franc dans les derniers instants de la partie, le FC Ecublens l’emporte sur le score de 3 à 2.

Au final, le FC Saint-Sulpice rentre de son déplacement avec zéro point dans la poche. Dommage pour cette jeune équipe qui a tout de même résisté 45 minutes avant de voir l’ogre Ecublannais prendre les devants dans cette partie. Avec les vacances de pâques, le prochain match de championnat aura lieu le dimanche 3 avril au Stade du Laviau face au FC Gingins.et le coup d’envoi est programmé à 15h00. Allet, tchô, bonne…

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Daniel Alvarez (FC Ecublens / N°19) / Impressionnant dans toutes ses interventions, rarement battu au duel et fin relanceur, Daniel Alvarez a fait preuve d’une régularité tout au long de la rencontre. Le N°19 nous a gratifié de quelques tacles dont lui seul avait le secret et n’a laissé que des miettes à ces adversaires directs. Egalement, et c’est d’une importance indéniable, rien que pour sa coupe de cheveux, Dani mérite la première distinction de cette rencontre. Bien joué le poulpe et va chez le coiffeur stp !!!

2. Olivier Paltenghi (FC Ecublens / N°22) / Uli l’a connu plus agressif sur un terrain cependant aujourd’hui Olivier Paltenghi a su sublimer sa technique et son sens du terrain pour le mettre au profit de son équipe. Avec un jeu simple, des transitions rapides, le n°22 du FC Ecublens a su être le patron du milieu de terrain. Associé à Philippe Rocafort, la paire a été à la hauteur des attentes.

3. José Da Silva (FC Saint-Sulpice / N°7) / José a tenté beaucoup de débordements en connaissant diverses fortunes. Malgré cela, son magnifique but permet à José de se hisser à la 3e place des étoiles de cette rencontre.

12ème journée de championnat

FC Ecublens - FC Saint-Sulpice 3-2 (2-2)

Buts : 13e Bruzzese 0-1, 14e Mutondo 1-1, 30e Papadia 2-1, 45e+1 Da Silva J. 2-2, 50e Scoppettone 2-3
Carton jaune : Scoppettone
Carton rouge : -
Equipe : Sekera, Duvoisin T., Adanjo (30e Cay) , Cuny, Takkouche, Caudrelier, Fonseca, Taci, Bruzzese, Da Silva J. (59e Sensi), Pereira (77e Costa)

Non rentrés : Anoz, Dia Ambrosio.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Duvoisin S., Yilmaz, Corvino, Python, Delatour, Bizzarro, Loisel (Blessé), Da Silva M., Perret (Suspendu), Felder (Malade), Delattre (Pas convoqué).


Partagez sur les réseaux sociaux