Résumé de match

Bête noire du FC St-Prex

MARDI 10 MAI 2016 - PAR ULI HOEGAARDENESS


Une rencontre indécise jusqu’à son terme. Un duel acharné entre deux équipes opposées au classement et un partage de point qui fait du bien au FC Saint-Sulpice dans sa course au maintien. Voici le résumé de l’homme au papier valide qui possède maintenant le permis C, le n°88 Uli Hoegaardeness.

Après quelques semaines d’absence, Uli reprend du service pour vous compter le magnifique exploit de la première équipe des Serpelious. Avec une série très négative (7 défaites en championnat de suite), le FC Saint-Sulpice recevait le leader du groupe 1 de 3e ligue, le FC Saint-Prex. Autant le dire d’avance, sur le papier, les locaux n’avaient très peu de chance d’espérer quoi que ce soit de cette opposition. Cependant, les statistiques parlent d’elles-mêmes ! Depuis 2 saisons maintenant, Le FC Saint-Prex n’a guère su tirer profit de ces oppositions face au FC SSS et hier après-midi, l’équipe de Jean-Michel Perret avait à cœur de réaliser un exploit malgré un début de 2e tour très compliqué.

Il n’est rien d’impossible à celui qui a bonne envie ! Avant le début de rencontre, l’état d’esprit et la cohésion du groupe affiché par la bande à Titine démontre que chacun est motivé et impliqué quant à la survie du FC Saint-Sulpice en 3e ligue. 90 minutes durant et ceci malgré des efforts physiques à la limite de la mort (n’est-ce pas Simon ?), le FC SSS a croché, bataillé pour aller chercher ce partage de point. Retour sur un après-midi radieux !

1er mi-temps

Comme maintenant à chaque opposition contre le FC Saint-Prex, Jean-Michel Perret optait pour une solution défensive en 5-4-1 afin de couper les passes verticales et trouver des solutions rapides en contre-attaque. Dès l’entame d’opposition, les visiteurs monopolisent le cuire sans porter un réel danger devant la cage défendue par David Sekera. Bien en place tactiquement, les Serpelious ne prennent aucun risque défensif et tentent de trouver Enver Hoxha en pointe de l’attaque par de longs ballons.

Il faut attendre une bonne dizaine de minute avant d’apercevoir une frappe dangereuse sans aucun intérêt. Malgré cela, et vu la chaleur de l’après-midi, les deux équipes dépensent beaucoup d’énergies cependant le rythme de la rencontre n’atteint pas des sommets. Il faut noter que le plan de jeu du FC SSS était clair : Prendre son temps, faire douter l’adversaire le plus longtemps possible.

Malgré une possession clairement à l’avantage des visiteurs, le FC Saint-Sulpice reste solide dans les duels, les Serpelious n’hésitent pas à se livrer corps et âmes (et des semelles) face à des adversaires clairement supérieurs techniquement. Les locaux arrivent tout de même à semer le doute dans la défense adverse avec une frappe de Taci Tejsir. Le FC Saint-Prex reste le plus menaçant mais très souvent la dernière passe ou le dernier geste est galvaudé.

Alors que la fin de première période arrive gentiment à son terme, les visiteurs mettent la pression sur la cage de David Sekera. Malgré plusieurs frappes non cadrées et le tir surpuissant de Jimmy Perriraz passant à côté de la cage, le FC Saint-Prex va tout de même trouver la faille dans cette période initiale sur une magnifique mine de Nelson Pereira (35e). Le n°14 n’est pas attaqué alors qu’il se trouve décalé sur la droite à 20 mètre du but. Le défenseur prend son temps pour armer un missile imparable qui termine dans le filet.

Le FC Saint-Sulpice ne se démoralise aucunement et avant la mi-temps, Simon Duvoisin aurait pu remettre les deux équipes à égalité. Sur un centre précis d’Enver Hoxha, le géant vert du FC Saint-Sulpice parvient à claquer une tête qui frôle le montant gauche de Luiz Gustavo. Dommage !

A la pause, le FC Saint-Prex mène le bal d’une longueur d’avance face à un FC Saint-Sulpice conquérant.

2e mi-temps

Le FC Saint-Prex continue de dominer les débats en ce début de période et les espaces deviennent de plus en plus grands entre les lignes. Cependant les visiteurs se heurtent au mur de fer composé de Cuny Eliakim, Takkouche Mehdi, Pierre Caudrelier, Simon Duvoisin et Thomas Duvoisin. L’arrière garde des Serpelious effectue un travail de qualité et ne laisse rien passer.

Tout de même, le dernier rempart du FC SSS va devoir sortir le grand jeu. Sur une frappe lourde et déviée, David Sekera se détend de tout son corps et effectue une claquette de classe mondiale. Un arrêt déterminant pour son équipe qui permet de rester à flot dans cette rencontre. Alors que le FC Saint-Sulpice obtient beaucoup de coup-franc bien placé mais quelque peu gâché, l’entrée de Steve Python va changer la donne. Le serpent de mer à la mèche modulable va permettre au FC Saint-Sulpice de revenir dans cette partie. Les locaux obtiennent un coup-franc à mi-terrain que Teci Tejsir joue très rapidement en profondeur sur notre mannequin Steve. Après un contrôle bien exécuté, le n°24 pousse sa balle pour aller crucifier Luiz Gustavo d’une frappe lourde. Moment magique et moment de détente pour le buteur qui remet sa mèche du bon côté de sa tête…. FC Saint-Sulpice eins, FC Saint-Prex eins, Danke, Bitte !!!!

Cette fin de rencontre verra encore quelques occasions de part et d’autre. Autant Uli sent que le FC Saint-Sulpice peut pousser son adversaire dans ses derniers retranchements autant le contraire. Au final, les deux équipes se séparent sur un score de vierge de 1 à 1. Très bon résultat au final pour la bande à Titine qui permet d’obtenir un point précieux dans la course au maintien. Un point précieux également pour le moral des troupes !!!

Prochain match, c’est à Gland, c’est ce soir, le coup d’envoi est à 20h30 et c’est contre le FC Lustiano Gland ! Défaite interdite !!!

Allet, tchô, bonne !!!

Uli Hoegaardeness

Les étoiles d’Uli

1. Pierre Caudrelier (FC Saint-Sulpice / N°13) / Quelle prestation du robuste et rugueux défenseur central des serpelious ! Toujours proche de l’homme, récupérant un nombre incalculable de ballons et gagnant presque tous ses duels sur ses adversaires directs, Pierre Caudrelier a su contenir remarquablement les assauts adverses dans sa partie terrain. Chose non aisée lorsqu’on joue face à des adversaires de cette qualité.

2. Mario Pessoa (FC Saint-Prex / N°17) / Quelle classe technique !!! Le n°17 évoluant au milieu de terrain a démontré une aisance a coupé le souffle. Très utile à la construction des actions, toujours placé entre les lignes, le n°17 a permis au FC Saint-Prex de créer quelques décalages très dangereux. Pour Uli, Mario s’est sublimé et il a été presque impossible à arrêter balle au pied.

3. Steve Python (FC Saint-Sulpice / N°24) / Remplaçant pour le début de rencontre, Steve, lors de son entrée en jeu à la 55e, a permis à son équipe de revenir à hauteur de l’adversaire et ainsi permettre de sauver un point inespéré pour le FC Saint-Sulpice. Le n°24 n’a guère tremblé lorsqu’il a fallu armer une frappe qui allait abattre le dernier rempart Luiz Gustavo.

18ème journée de championnat

FC Saint-Sulpice – FC Saint-Prex 1-1 (0-1)

Buts : 35e Pereira, 69e Python
Carton jaune : Cuny, Perret, Duvoisin S
Carton rouge : -
Equipe : Sekera, Duvoisin S., Takkouche, Cuny, Duvoisin T., Perret, Fonseca (55e Python), Taci, Caudrelier, Hoxha (93e Adanjo), Pereira J. (63e Decosterd).

Non rentrés : Delattre, Corvino.

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Felder, Bizzarro, Loisel, Da Silva J., Cay, Anoz, Garrigos (Blessés), Bruzzese (Suspendu), Heller (Vacances).


Partagez sur les réseaux sociaux