Résumé de match

Match nul entre SLO II et SSS I

JEUDI 02 OCTOBRE 2014 - PAR ULI HOEGAARDENESS


1 voire 69 points d’arrachés in extrémiste tellement cette rencontre aurait pu tourner à l’avantage du FC Stade-Lausanne-Ouchy II. Un FC Saint-Sulpice en manque cruel d’inspiration, de volonté et de jouerie et une tension incompréhensive entre les deux équipes qui vaudra une fin d’opposition marquée par des magnifiques moments de tendresse : des câlins, des bisous voir même des léchages de joue… (Bien entendu, Uli est ironique) Voici la dernière pierre de l’édifice posée par notre amateur de maçonnerie, Uli Hoegaardeness.

Quel dimanche maussade pour nos Serpelious… Tout avait pourtant commencé de la meilleure des façons… Des joueurs arrivant aux comptes gouttes (dû à l’excellente initiative qu’est cap sur l’ouest (et sans ironie cette fois-ci) ou autres problèmes de localisation) à l’heure du rendez-vous. Un arbitre copiant les soi-disant galactiques en se fondant de cette excuse : « les places de parc étant trop limitées, j’ai dû faire plusieurs fois le tour de la place de sport » Uli a aperçu l’arbitre seulement 40 minutes avant la rencontre, certes… Et une tactique claire, limpide et intelligible, il faut presser notre adversaire très haut !!! Voici pour les quelques détails où autres événements marquants d’avant match.

1re mi-temps

Entrons directement dans le vif du sujet. Le début de rencontre reste équilibré même si Uli a tendance à jouer du chauvinisme en pensant que le FC Saint-Sulpice (oui, Uli pense que ce club se nomme ainsi et non par d’autres surnoms, termes, subterfuges futiles ou énoncés usés et abusés pour nommer cette association du Laviau) reste le plus grand dominateur de ce début de rencontre. Malgré 3 coups de coins en sa défaveur, les hommes de Jean-Michel Perret conservent, récupèrent le précieux rapidement mais peine à enchaîner 5 passes de suite. Une défaillance qui permettra tout de même, après 5 minutes de jeu, aux Serpelious d’avoir un élan de génie. Sur coup franc, Sonny Kok décale Ali Jakaj sur l’aile gauche, un centre légèrement trop élevé en direction des 6 mètres car Lionel Jové ne peut reprendre le cuire que du haut de son crâne… Un ballon voué à l’exile.

120 secondes plus tard, le FC SLO II répond instantanément à l’assaut de son adversaire. Une perte du ballon dans l’arrière garde blanche permet à Alessio Natale, dans son couloir gauche, d’user de l’espace disponible. Un centre du n°20 sur Fabien Dätwyler qui, placé au second poteau et à la sortie des 16 mètres, ne peut qu’envoyer voguer le ballon vers d’autres cieux. Dommage !

Après 10 minutes de jeu, Le FC Saint-Sulpice ne régale vraiment pas les gourmands mais reste devant, jusqu’à présent… Le FC SLO II va reprendre les rênes de la rencontre et ainsi se créer la meilleure occasion de cette première mi-temps. Avec beaucoup plus de mouvements, les locaux vont mettre à mal la défense des Serpelious. Le très remuant Robin Morax, transitant dans l’axe du terrain, ouvre le jeu rapidement sur le côté droite. Décalage magique pour Fabien Dätwyler qui croise, d’un cheveu, un peu trop son essai. Cette action avait le poids du 1 à 0.

Malgré un manque évident d’occasions, les hommes de Titine Perret vont tout de même porter le danger devant la cage de Tahsin Sahingoz. Thomas Duvoisin récupère le cuire dans l’arrière garde, transmet sur Ali Jakaj au milieu de terrain qui trouve Anthonio Zarlenga dans un petit périmètre. Ce dernier voit l’appel de Sonny Kok sur l’aile et malgré un centre correct, Tony Zotta est trop court pour reprendre cette passe. Avec cette occasion, les visiteurs prouvent qu’il y a de la place pour mieux faire aujourd’hui. Mais vont-ils y arriver se demande Uli ?

Le jeu se détériore, les longues balles en avant fusent et le FC Saint-Sulpice ne construit plus ses actions depuis son arrière-garde. Un jeu pas folichon à apprécier pour les nombreux spectateurs. A l’inverse, c’est le FC SLO II qui se montre le plus dangereux en multipliant les courses, les passes et les changements de jeu. Le FC Saint-Sulpice est gêné voir même frustré. Pour preuve, à la 20ème minute de jeu, un défenseur du FC SLO II s’écrase à terre suite à un duel aérien avec son adversaire direct. Mais qu’a-t-il bien pu se passer se demande Uli ? Un coup de coude s’exclame virulemment le coach assitant du FC SLO II. Remonté, ce dernier envoi valser le drapeau de touche sur le terrain et se voit signifier par l’arbitre un retour au vestiaire prématuré.

10 minutes durant, aucune des deux équipes n’aura l’occasion de s’exprimer devant le but adverse. Le combat fait rage au milieu de terrain, les locaux sont mieux positionnés et font circuler le cuire sans concession. Même si, de temps à autre, de longs ballons sont distribués sur l’excellent attaquant qu’est Nelson Teixeira, le FC SLO II donne un peu le tournis au FC Saint-Sulpice.

A partir de la 30ème minute, l’arbitre va donner un sacré coup de pouce au FC Saint-Sulpice. En l’espace de deux minutes, l’homme en noir, oublie volontairement ou pas, de dicter deux pénaltys plus que flagrant. Poussin, tout d’abord, est réellement à la limite de la faute. L’attaquant, Nelson Teixeira, lui finit les quatre fers en l’air dans la surface de réparation mais l’arbitre ne bronche pas. Alors que le centre de David Burnier, de l’autre côté du terrain, ne trouve pas preneur, sur la contre-attaque qui s’en suit, Rémzy Maliqi sarcle sèchement ce diable de Nelson Teixeira à l’entrée de la surface. Même sanction, toujours rien, alors qu’il y avait peut-être matière à exclure le dernier défenseur blanc. Sur cette action, très mauvaise nouvelle, Rémzy se blesse mais continuera cette rencontre malgré ces douleurs.

Les locaux mettent la pression sur la défense des Serpelious. Nelson Teixeira, Robin Morax et Fabien Dätwyler ont l’occasion d’ouvrir le score mais la maladresse de ces derniers, va ravir et contenter le FC Saint-Sulpice de ce match nul à la pause. Les équipes se quittent sur un score de vierge… 0 à 0. Bien malin qui pourra deviner la suite de la rencontre. Qui va l’emporter ? Uli a son idée mais ne dévoilera pas le fin mot de l’histoire.

2ème mi-temps

Cette seconde période voit le FC Saint-Sulpice être couper en deux blocs bien égaux. Les attaquants d’un côté et les défenseurs de l’autre. La vitesse du jeu et d’exécution n’atteint malheureusement pas des sommets et il est difficile pour les deux adversaires de s’approcher des buts. Et pourtant le FC SLO II était tout proche du KO lors de la 56ème minute. Sonny Kok voit Tony Zotta de l’autre côté du terrain. Tony s’en va affronter en face à face Tahsin Sahingoz cependant le dernier mot reste en faveur du gardien. Le cuire passe bien loin du but. Etant donné le peu d’occasion, cette action avait le poids des 3 points finaux.

Et à ce petit jeu des occasions à 3 points, alors que nous jouons la 80ème minute, le FC SLO II va louper l’immanquable alors que le joueur reçoit un centre au 5 mètres, qu’il est esseulé cependant sa frappe est loupée et le cuire passe par-dessus le but. Les serpelious ont eu chaud, très chaud !

La rencontre est un peu ennuyeuse malgré cela le coup de sifflet final permettra aux spectateurs d’apprécier un spectacle interdit au moins de 18 ans. Quelques accolades, quelques gentillesses, les deux équipes se sont mélangées pour la bonne cause… Bref, la fin de rencontre est chaude cependant tout ce beau monde se réconciliera autour d’une bonne douche… A nouveau, le FC Saint-Sulpice perd encore des points face à un concurrent direct. Le foot n’est pas une science parfaite et heureusement que les surprises existent, sans quoi, notre sport favoris serait banal.

Voilà, Uli a été heureux d’écrire ce long résumé et annonce la prochaine partie : Ca sera dicmanche, ca sera contre le FC Italia Nyon et ca sera à 15h30. Tchô, Bonne !!!

Les étoiles d’Uli

1. Nelson Teixeira (FC SLO II) / Malin, rapide et toujours dans les bons coups, Nelsson a pesé sur la défense des Serpelious. Malgré le manque de but, il a toujours su créer le danger même lorsqu’il y a en avait pas…

2. Fabien Dätwyler (FC SLO II) / Toujours disponible dans son couloir, Fabien a porté le danger devant le but adverse. Face à un roc comme adversaire direct (Thomas Duvoisin) Fabien s’en est bien sorti et mérite cette distinction.

3. Cyril Oulevay (FC SSS) / Cyril a été le grand artisan du fait que le FC SSS reste invaincu défensivement dimanche après-midi. Toujours bien placé, aidant ses partenaires d’une voix solide et forte, Cyril a contribué à ce blanchissage.

Messieurs, Mesdames, et autres…, l’aventure continue….

Uli Hoegaardeness

5ème journée de championnat

FC SLO II - FC Saint-Sulpice 0-0 (0-0)

Buts : Aucun but

Carton jaune : Jové, Kok, Da Silva M., Da Silva J.
Carton rouge : -

Equipe : Miocevic V., Duvoisin T., Maliqi (55e Resciniti), Oulevay, Burnier, Jakaj, Perret, Zarlenga, Zotta (65e Da Silva J.), Jové (75e Da Silva M.), Kok
Non rentrés : Delatour, Garrigos

Entraîneur : Perret Jean-Michel
Coach : José San Vicente

Notes : Saint-Sulpice sans Miocevic S., Kalimashi, Peixoto (Blessé), Duvoisin S., Cuny (2ème équipe) et Jaquier (Vacances).


Partagez sur les réseaux sociaux